Economie

‘Où investir en Afrique’ - RMB : Maurice améliore son classement, 12e sur le continent  

rmb L’indice composite de transport place Maurice à la 3e place en Afrique.

L’indice de l’attractivité pour les investissements de la Rand Merchant Bank (RMB) place Maurice à la 12e position en Afrique. Cependant, le pays figure en pole position pour son environnement favorable aux affaires. Selon le document publié la semaine dernière, Maurice a amélioré son classement en passant de la 14e place en 2017 à la 12e place l’année dernière. 

Les auteurs du rapport ‘Où investir en Afrique’, des analystes de la banque sud-africaine, voyagent aux quatre coins du continent, ont observé que les contextes opérationnels africains affichent un décalage par rapport aux autres régions du monde. « Nos clients ont des expériences concrètes et les conclusions des études internationales éminemment respectées confirment cette tendance. Pour mieux comprendre les subtilités de l’environnement opérationnel et pour évaluer les économies qui favorisent la croissance, nous avons produit un indice composite en combinant quatre évaluations indépendantes-clés », soulignent-ils.

Ils prennent en compte le Doing Business Report de la Banque mondiale, l’indice de la perception de la corruption de Transparency International, l’indice de liberté économique de la Heritage Foundation et le rapport sur la compétitivité mondiale du World Economic Freedom. 

« Les économies les plus performantes ont été celles de Maurice, du Rwanda, du Botswana, de l’Afrique du Sud et des Seychelles. Maurice offre, pour 11 années consécutives, l’environnement commercial le plus favorable. Ce n’est guère surprenant, car le pays dispose d’infrastructures parfaitement aménagées, une main-d’œuvre bien instruite, un marché efficient et des institutions solides. Il continue son amélioration ; en fait, il s’agit de la meilleure performance depuis nos précédentes éditions », notent-ils. 

Ils ajoutent que les développeurs d’indices savent très bien les limitations de ces indicateurs. « Il n’est pas toujours possible d’inclure tous les éléments dans des domaines ciblés en raison des particularités sur quand et comment les données sont publiées. Dans certains cas, les pondérations de plusieurs indicateurs ne s’alignent pas aux objectifs fixés par des investisseurs. C’est pourquoi nous avons élaboré un classement alternatif basé sur notre méthodologie centrale pour offrir toute une gamme de points de vue », soulignent les auteurs.

Maurice figure également parmi les cinq premiers de ce classement alternatif en compagnie du Botswana, de l’Afrique du Sud, des Seychelles et du Cap-Vert. Le classement pour la qualité des infrastructures place Maurice troisième en Afrique derrière les Seychelles et l’Égypte. Selon l’Africa Infrastructure Development Index 2018, le pays se retrouve à la 5e place. L’attribution des cotes des facilités portuaires accorde la 9e place à Port-Louis. Les quatre premières places de ce classement sont occupées par les ports sud-africains, à commencer par Durban, suivi du Cap, Coega et de East London.  Les ports suivants se placent derrière les ports sud-africains : Mombasa du Kenya, Walvis Bay de la Namibie, Tema du Ghana et Lagos-Apapa du Nigeria. 

Concernant l’indice composite de transport, Maurice est classé 3e sur le plan continental derrière la Libye et l’Égypte. Cet indice réunit le nombre de routes pavées ou goudronnées par 
10 000 habitants et le niveau du réseau routier. 

« ‘Où investir en Afrique 2018-19’ offre un aperçu des opportunités d’investissements au profit de l’Afrique et les bailleurs de fonds privés et public. Des changements structurels sont essentiellement le seul espoir pour une croissance durable en Afrique», soulignent Céleste Fauconnier, co-auteur du rapport et Neville Mandimika , analyste de RMB.