Magazine

Ostréiculture : assurer la relève

Persand Khamraj, éleveur d’huîtres qui produit environ un million d’unités par an, estime que ce métier, qui requiert de la patience, pourrait offrir de belles perspectives aux jeunes. C’est dans cette optique que l’ostréiculteur ouvre ses portes à de nombreux jeunes qui viennent chez lui, à Poudre-d’Or, pour une formation aux techniques du métier. Cependant, cet optimisme est un peu émoussé avec le changement climatique qui rend de plus en plus difficile la collecte de petites huîtres, pour procéder à leur développement à des fins commerciales.

Sa culture se trouve en mer où ses collecteurs viennent approvisionner ses cages de larves. Il faudra pas moins de trois ans avant de faire la collecte. Cette première étape est le captage. Ces larves sont ensuite mises dans des cages avec pour objectif une immersion permanente jusqu’à ce qu’elles atteignent une taille commerciale. Il faut aussi noter qu’après leur processus de croissance, les huîtres sont placées dans des bassins de finition et sont ensuite lavées, triées, rangées à plat dans des paniers. Ce sont des hôtels qui sont les principaux clients de Persand Khamraj.