Live News

Orpheline à 17 ans : Jessica décide de prendre sa vie en main

Corinne a enclenché des démarches afin que sa sœur Jessica puisse obtenir des cours de coiffure

La vie de Jessica Gentil, 17 ans, a basculé depuis qu’elle a perdu sa mère il y a deux mois. Cette dernière s’est battue pendant de longs mois contre un cancer. Accueillie par sa sœur, la jeune fille a décidé de ne pas baisser les bras, mais au contraire de se frayer un chemin malgré certains obstacles qui ne cessent de lui barrer la route.

Depuis le décès de sa mère, c’est chez sa sœur à Camp Manna, Résidence La Cure, que Jessica a élu domicile. En ce lieu, y habitent aussi d’autres membres de la famille. Jessica est la benjamine d’une fratrie de neuf enfants. Lorsque sa mère Limerose Guillaume, 54 ans, a appris qu’elle était atteinte d’un cancer, c’était hélas trop tard pour lui sauver la vie. Depuis qu’elle a appris cette nouvelle, Jessica Gentil n’avait plus le courage d’aller au collège. D’ailleurs, cela fait quelques mois depuis qu’elle a interrompu ses études. Cette native de Rodrigues a aussi perdu son papa depuis plus de huit ans. Les larmes lui montent aux yeux lorsqu’elle pense qu’elle ne reverra plus ces deux personnes qui lui étaient si chères.

Jessica raconte que ces dernières semaines ont été les plus dures de sa vie. Elle a vu sa mère se battre durant ses derniers jours, sans pouvoir l'empêcher de s’en aller pour toujours. « Mo pa ti panse, li pou kit nou dan sa laz-la. Mo ti ena boukou kitsoz ankor pou aprann ek li, ek li ousi li ti ena ankor enn ta proze, enn ta rev », nous confie Jessica. 

Cette dernière est reconnaissante envers sa sœur qui a bienveillamment accepté de lui offrir une place au sein de sa petite famille. D’ailleurs, sa sœur Corinne avance qu’elle est heureuse que son compagnon n'ait pas refusé d’accueillir à bras ouverts sa petite sœur. « Son soutien est très important pour moi, car il est le seul gagne-pain de la famille pour le moment, car avec le confinement, je ne peux plus travailler », explique Corinne. 

La vie de Jessica Gentil, 17 ans, a basculé."

Mère de deux enfants, de 17 ans et 15 mois, Corinne travaille comme aide-maçon. Malheureusement, dit-elle, il n’y a pas de travail en ce moment, car les temps sont très durs. Elles sont plusieurs femmes de la région à travailler sur des chantiers. Être maçon ou aide-maçon n'est pas une tâche facile pour une femme, car le travail est très dur, explique Corinne.  « Parfwa nou gayn nou ban douler, me o mwin sa permet nou pou nouri nou fami. Avek sa kas la, nou kapav debrouye. Me bizin lev boner ek fer ansort ki nou bann zanfan korek », poursuit-elle. Cependant, elle avoue que ce n’est pas le rêve qu’elle a pour sa petite sœur. « Mo anvi enn meyer lavenir pou ti ser. Mo pa anvi li retrouv li oblize pe fer bann travay dir koumsa. Enn zenn zanfan koumsa bizin kapav aprann pandan pli lontan posib ek apre fer gayn ban kapasite ki bizin pou li kapav gayn enn bon travay. » 

Cours  de la NEF

C’est ainsi que Corinne a enclenché des démarches afin que sa sœur Jessica puisse obtenir des cours de coiffure de la National Empowerment Foundation. « Li fek resevawr enn let pou sa kour la. Sa inn bien fer li plezir. Li pou gayn loportinite aprann enn metie ek fer enn zafer ki li kontan. Ek mwespere ki li pou ariv bien lwin parski mo pa kone komie tan mo pou la ek mo pou kapav okip li. Biensir tan ki mo la mo pou touzour fer seki mo kapav pou ki zame li pa retrouv li tousel ni dan difikilte. » Toutes ces bonnes intentions touchent profondément la jeune Jessica même si elle a encore un peu de mal à tout comprendre.

« Depuis qu’on a perdu notre mère, Jessica s’est enfermée dans sa bulle. Elle est très silencieuse, parfois même perdue dans ses pensées. Parfois, je sens qu’elle a du mal à s'exprimer », explique sa sœur Corinne.

Si Corinne la grande sœur ne compte pas lâcher la main de sa petite sœur Jessica, cependant elle avance qu’elle fait face à de nombreuses barrières administratives en ce moment. « J’ai des difficultés pour obtenir des documents de base. Je ne sais pas comment faire pour devenir sa tutrice, je ne sais pas qui contacter pour les démarches. De plus, nous n’avons pas d’argent pour le faire surtout en cette période de crise économique », fait ressortir Corinne qui dit avoir sollicité un homme de loi pour leur venir en aide. Ce dernier leur a proposé d'explorer d’autres alternatives, car la jeune femme sera âgée de 18 ans dans moins d’un an et les démarches en Cour pourrait prendre bien plus d’un an. Ainsi, Jessica se retrouve coincée. Toutefois, elle espère que de meilleurs jours lui souriront. 

Le Bureau de l'État Civil agit promptement

Alors que Corinne a connu la galère pour des démarches administratives qui pourraient paraître des plus simples, une intervention auprès du bureau de l'État Civil a permis de lui venir en aide. Informé de la situation de la jeune fille, le Conservateur des Actes (Registrar) de l'État Civil, Mario William Ayelou, a gentiment proposé de lui venir en aide en expliquant les procédures à suivre. La famille est très reconnaissante pour cette aide.

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !