Actualités

Ordres de gel annulés : quantum Global s’engage à ne pas poursuivre la FIU

Jean Claude Bastos, fondateur du groupe Quantum Global.

Les entités du groupe Quantum Global ont demandé et obtenu l’annulation de cinq ordres de gel des avoirs (restriction orders). Ordres obtenus contre eux précédemment par la Financial Intelligence Unit (FIU). 

La juge Véronique Kwok Yin Siong Yen, siégeant en référé, a accédé à la demande de Quantum Global, le lundi 11 mars. Cela, après que la FIU n’a formulé aucune objection en cour.

Les quinze entités et partenaires du groupe Quantum Global, étaient représentés dans l’affaire par Me Avinash Sunassee et Firoz Hajee Abdoola, avoué. 

La FIU était représentée par Me Verna Nirsimloo, Chief State Attorney. Celle-ci, a informé la juge qu’elle n’a « aucune objection à ce que les ordres de gel soient annulées, à condition que les entités plaignantes s’engagent à ne faire aucune réclamation à l’encontre de la FIU, en relation à ces ordres de gel ».

Me Avinash Sunassee a à la proposition de la FIU. 

Différends angolaisconsenti

Dans un affidavit juré le 7 mars 2019, Tobias Alexander Klein, le Group Financial Officer et managing director du groupe Quantum Global, a soutenu que les structures de partenariat du groupe, ont été mises en place pour investir dans des opportunités en Afrique subsaharienne, avec une préférence pour les investissements en Angola. Le fonds souverain d’Angola, Fundo Soberano de Angola, a investi dans les entités de Quantum Global. 

« Il y a eu un différend entre les parties concernées. Différend qui a donné lieu à un nombre considérable de litiges à travers le monde. Les parties ont à présent réglé leurs différends et ont convenu de retirer toutes les réclamations en suspens devant les tribunaux et aucune autre réclamation ne sera présentée », souligne Tobias Alexander Klein.

Il ajoute que « d’après des informations parues dans la presse, il semblerait que la FIU s’est basée sur les griefs de l’État angolais contre Jean-Claude Bastos (N.D.L.R : le fondateur de Quantum Global) et par crainte de dissipation de fonds. L’État angolais a accepté de retirer toutes les plaintes contre Jean-Claude Bastos. Aucune accusation criminelle n’a été retenue contre lui et le bureau de l’Attorney General d’Angola a décidé d’abandonner les procédures engagés contre lui au pénal». Notons que les entités du groupe Quantum Global géraient d’un fonds d’investissement d’environ USD 3 milliards.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !