Live News

Ordre d’expulsion : « Dimoun pa pou kapav dan period confinman al res lor simin ou bor la mer ou dan la fore », dit Me Neelkanth Dulloo

Le délai accordé aux squatteurs de Pointe-aux-Sables expire ce lundi 25 mai. Ils sont environ 300 personnes à avoir élu domicile sur un terrain de l’État à proximité de la Résidence Jean Blaize depuis le début du confinement. D’autres occupent les lieux depuis plusieurs années. Si elles n’évacuent pas les lieux, elles seront expulsées. 

« J’ai envoyé une lettre au président de la République ainsi qu’au Premier ministre, sur une base humanitaire, ki ban dimoun pa pou kapav dan period confinman al res lor simin ou bor la mer ou al res dan la fore. (…). Il faut financer un toit pour chaque famille. C’est ça la paix sociale. Pa kapav bandine avec politik lozman », a déclaré Me Neelkanth Dulloo, l’avocat des squatteurs. Il intervenait à l’issue d’une visite sur les lieux, ce matin. L’homme de loi demande au gouvernement de venir de l'avant avec une politique visant à régulariser la situation des squatteurs à Maurice. 

« Le ministre des Terres et du Logement doit effectuer un recensement national pour déterminer qui a vraiment besoin d’une maison ou non. Nou tou de pasaz lor la ter. Nou tou bizin enn plas pou nou viv me bizin pena auken politik de diskrimination », a souligné Me Neelkanth Dulloo. Ce dernier a ajouté que « nous avons favorisé le dialogue au lieu d’une injonction. On demande de trouver une solution sage et purement humanitaire ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !