Techno

Ordinateur : l’iMac a 20 ans

C’est le 15 août 1998 qu'Apple a commercialisé le tout premier iMac, une nouvelle génération d'ordinateurs au design et aux paris techniques révolutionnaires pour l'époque. Son succès, tant critique que public, a largement contribué à la renaissance de la marque à la pomme et au retour aux affaires gagnant de Steve Jobs.

Grand succès public, l'iMac se démarque des PC classiques de l'époque par son design novateur, signé Jonathan Ive. Son écran à tube cathodique de 15 pouces renferme en effet à sa base les différents composants de l'ordinateur, dont un lecteur de CD-ROM, mais pas de lecteur de disquette, rangé au rayon des antiquités par Apple. Pour le reste, l'iMac embarque à ses débuts un processeur PowerPC G3 cadencé à 233 MHz, 32 Mo de RAM et un disque dur de 4 Go. Pensé pour être constamment connecté à internet, il dispose aussi d'un modem intégré et d'une prise Ethernet. Ce tout premier iMac fonctionne alors sous Mac OS 8.1.

Tous les composants se retrouvent, ici, intégrés au moniteur et l'ordinateur est relativement facile à transporter grâce à sa poignée. L'iMac se démarque aussi par ses couleurs vives (bleu bondi, fraise, myrtille, citron vert, raisin, mandarine, entre autres). Il devient vite un véritable phénomène de mode.

Outre son esthétique, l'iMac se distingue par sa connectique puisqu'il comprend trois ports USB, dont l'un sert à brancher la souris. L'iMac est alors le premier ordinateur au monde à ne proposer que des ports USB pour ses périphériques.

Cet iMac G3 est le premier d'une longue lignée, qui perdure aujourd'hui, avec un ordinateur qui n'a absolument plus rien à voir avec cet ordinateur et fait désormais la joie des collectionneurs et des musées.

Source : AFP