Faits Divers

Options binaires : un Mauricien accusé d’être impliqué dans une fraude de Rs 4,9 milliards

Un Mauricien et un Israélien, résidant à Maurice, sont parmi les quinze personnes inculpées par le Département américain de la Justice dans une affaire de fraude évaluée par cette instance à Rs 4,9 milliards (USD 140 M). Cela à la suite d’une enquête du FBI’s Washington Field Office.

En novembre, les noms de ces personnes ont été révélés dans un communiqué officiel disponible sur le site Internet de cette instance. Runal Jeebun figure en sixième position. Yakov Cohen, premier sur la liste, réside à Maurice.

Les accusés ont occupé un poste important au sein de Yukom Communications ou ses filiales. La compagnie exploitait les sites internet BigOption.com et BinaryBook.com. Un centre d’appels mauricien, créé en 2012 et actif depuis la Cybercité d’Ébène, ayant pour seul actionnaire Yosef Herzog, second sur la liste des inculpés dans cette affaire du département américain de Justice, est soupçonné comme étant essentiel aux activités du réseau.

Selon l’acte d’accusation, à partir de 2014, les accusés ont « vendu frauduleusement des options binaires à des investisseurs aux États-Unis et à travers le monde ». L’acte allègue également que « les accusés ont volontairement induit en erreur les investisseurs en prétendant qu’ils représentaient les intérêts des investisseurs alors qu’en fait, les propriétaires de BinaryBook et BigOption profitaient de l’argent perdu par les investisseurs ». 

Ils sont accusés de fraude électronique et auraient, selon le Times of Israel, « comploté de concert de manière à obtenir des dépôts maximaux de la part des investisseurs du secteur des options binaires, s’assurant que ces derniers perdraient les fonds sur leurs comptes ou qu’ils ne pourraient pas les retirer ».

Le Mauricien est cité comme étant un maillon important, car il était un des responsables de la branche mauricienne. Le Défi Quotidien a tenté de le contacter et s’est rendu à la Cybertour 2 d’Ébène, où il opère une autre compagnie. Il n’y était pas joignable, mais serait, selon un préposé, toujours à Maurice.  

La fraude aux options binaires était une industrie qui a beaucoup prospéré pendant une dizaine d’années. Des centaines de sites vendant des options binaires faisaient miroiter un retour sur investissement phénoménal. La plupart à partir d’Israël. Mais le Parlement israélien, a déclaré l’industrie hors-la-loi au mois d’octobre 2017.

Les inculpés devront répondre de complot, en vue de commettre une fraude électronique, et trois d’entre eux de fraude électronique.

Lee Elbaz, un des cerveaux derrière cette fraude sur les options binaires, avec Maurice comme une des principales bases d’opération, a été jugé coupable par un tribunal du Maryland, aux États-Unis. La femme d’affaires a été condamnée, jeudi dernier, à 22 ans de prison et à rembourser environ Rs 1 milliard (USD 28 M) à ses victimes.

Le communiqué du Département américain de la Justice précise qu’une inculpation « is merely an allegation and all defendants are presumed innocent until proven guilty beyond a reasonable doubt in a court of law ».

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !