Blog

[Opinion] Politique : Pravind Jugnauth, maître des horloges du calendrier électoral

Les signes pour la tenue des prochaines élections générales à Maurice semblent se préparer en coulisses. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, est désormais maître des horloges du calendrier électoral. Sur l’échiquier politique à Maurice, tout le monde y va de son commentaire et fait des supputations sur la date précise des législatives à venir.

Mais au final, seul le leader du MSM a les clés pour convoquer l’électorat aux urnes au moment le plus propice, selon lui, pour tenter de remporter la joute électorale. Mais plusieurs étapes sont nécessaires afin que le rendez-vous démocratique ne soit officiellement annoncé au peuple souverain. 

Si Pravind Jugnauth veut gagner des points avant que la campagne ne débute avec ses oriflammes, selon les commentateurs politiques, il doit nécessairement attendre que le prochain Budget 2019-2020 en juin soit présenté avec dans son sillage des mesures ressenties comme « populaires ». 

Plusieurs événements incontournables à venir 

Si le chef du gouvernement veut également tirer bénéfice des derniers mois de sa mandature, il doit là encore patienter le temps qu’arrivent plusieurs événements incontournables pour redorer le blason de son équipe gouvernementale : les Jeux des îles en juillet, la visite du Pape François et l’inauguration du Metro Express en septembre ainsi que la finalisation de la route de Verdun et sa sécurisation pour les automobilistes. 

En octobre, les collèges vont plancher sur leurs examens du School Certificate et du Higher School Certificate. Puis la fête de Divali se déroulera le 27 octobre.

La partielle, une échéance à double tranchant 

Par ailleurs, dans cette tactique politique étudiée, décortiquée et décryptée au bâtiment du Sun Trust, la démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo pourrait avoir un impact dans le choix définitif d’appeler les électeurs aux urnes à une date stratégique. Vishnu Lutchmeenaraidoo a démissionné du poste de ministre des Affaires étrangères et comme député du numéro 7 (Piton/ Rivière du Rempart) le jeudi 21 mars 2019. Une partielle doit se tenir dans un délai de 240 jours à la suite de la démission d’un député. Ceci nous propulse directement à la mi-novembre. Une échéance à double tranchant pour jauger le pouls des électeurs. 

Une victoire dans le fief MSM pourrait servir de tremplin à un succès encore plus grand ou une défaite servirait a contrario à remobiliser pour jouer sa dernière carte dans une élection de la dernière chance pour conserver le pouvoir.

Selon les provisions de la Constitution, le gouvernement a un délai de 150 jours pour l’organisation du scrutin. La date limite pour les élections est donc fixée vers la mi-mai 2020. Entre la mi-novembre et la mi-mai 2020, tout indique que les élections générales devraient sauf surprise se dérouler dans ce laps de temps.  

La publication du prochain rapport du Pay Research Bureau (PRB) programmée pour début 2020 avec une mise en application prévue pour janvier 2021 pourrait venir jouer les trouble-fête dans les horloges électorales. Ce rapport tant attendu par les fonctionnaires, avec des possibles hausses substantielles de salaire, permettrait à l’équipe gouvernementale de marquer des points. Et à Pravind Jugnauth de tirer son épingle du jeu pour mener son camp politique à la victoire… en tirant de son chapeau de Premier ministre la carte maîtresse du PRB pour se voir confier prochainement les rênes du pays.

Il y a quelques jours, le chef du gouvernement a procédé à une valse des gradés au sein de la force policière. Le directeur du National Security Service a été changé. Ce qui devrait permettre, selon certains observateurs, à Pravind Jugnauth d’avoir là encore tous les renseignements en off pour prendre la température de l’électorat et s’assurer du bon timing électoral.

« L’art de la politique, ce n’est pas de faire ce qui est possible, mais de rendre possible ce qui est nécessaire ». Une citation française célèbre du Cardinal de Richelieu, homme d’Etat (1585-1642), et dont Pravind Jugnauth aura tout le loisir de méditer avant que les pendules ne s’arrêtent sur la date choisie pour la tenue des prochaines élections générales…

Fabrice François

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective