Live News

Opérations coup de poing de la police et Beach Authority : Les piqueniqueurs appelés à dénoncer ceux qui polluent les plages 

Photo d’illustration

Les autorités s’apprêtent à lancer une campagne plutôt particulière afin de décourager les piqueniqueurs à polluer nos plages publiques. Un numéro WhatsApp sera créé dans les jours à venir et les piqueniqueurs seront appelés à dénoncer, par le biais de photos ou de vidéos, ceux qui se débarrassent de leurs déchets sur la plage. 

La police de l’Environnement ainsi que les officiers de la Beach Authority mèneront toutefois des opérations coup de poing sur les plages publiques à travers le pays durant les week-ends et les jours fériés. Tout piqueniqueur pris en flagrant délit de pollution sera immédiatement verbalisé et devra s’acquitter d’une amende. 

Selon la Beach Authority, le nettoyage des plages est un exercice qui se fait au quotidien. Les déchets les plus collectés sont les cannettes de boissons alcoolisées, les conteneurs de nourriture (‘take away’) et les boîtes/mégots de cigarette). La police de l’Environnement, indique pour sa part, que les plages publiques les plus fréquentées (NdlR : Flic-en-Flac, Mont-Choisy et Belle-Mare) sont les premières ciblées. 

Les policiers, selon des renseignements, vont procéder, dans un premier temps, à la distribution de sacs poubelles au public. La loi, qui a été amendée en avril, prévoit, par ailleurs, des amendes allant jusqu’à Rs 50 000 et une peine d’emprisonnement n’excédant pas une année pour les contrevenants. 

Dans la pratique, tout individu pris en flagrant délit de pollution écopera ainsi d’une amende fixe (Fixed Penalty Notice) payable dans un délai de 28 jours auprès de la cour de district appropriée. Cette amende peut être servie par la police de l’Environnement ou par des employés autorisés par la Beach Authority. La personne refusant de s’acquitter de l’amende devra payer « au moins le double de l’amende qu’elle a eue ». 

Les pénalités d’un premier délit seront une amende de Rs 10 000 à Rs 20 000 et une peine maximale d’emprisonnement de six mois. Pour un second délit, l’amende se situera entre Rs 20 000 et Rs 50 000. Elle sera assortie d’une peine d’emprisonnement ne dépassant pas 12 mois.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !