Live News

Omicron : un premier cas de transmission locale en Australie

L'Australie a annoncé vendredi avoir détecté un premier cas du variant Omicron chez un étudiant n'ayant pas voyagé à l'étranger, indiquant que le variant a commencé à se transmettre entre personnes sur le territoire australien.

Le cas, découvert à Sydney, la plus grande ville du pays, survient malgré l'interdiction faite aux non-citoyens d'entrer en Australie et les restrictions imposées aux vols en provenance d'Afrique australe, où le variant a été détecté pour la première fois fin novembre.
La personne testée positive "n'a pas (voyagé) à l'étranger et (n'a aucun) lien avec des personnes ayant voyagé à l'étranger", a déclaré le ministère de Santé de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, précisant que la recherche de cas contacts était toujours en cours.

Neuf autres cas du variant Omicron ont été détectés en Australie, tous chez des voyageurs en provenance de l'étranger.
Cette dernière annonce soulève la possibilité que le variant est en train de se propager entre personnes à l'intérieur de l'Australie.
L'école chrétienne Regents Park dans l'ouest de Sydney, où l'élève est scolarisé, est fermée et la famille a été placée en quarantaine.
L'Australie recense environ 2.000 nouveaux cas de contamination au Covid-19 par jour. 

Avec un taux de vaccination de 87% chez les plus de 16 ans, les autorités ont exprimé leur confiance dans le fait de lutter efficacement contre ce nouveau variant.
 
Les taux d'hospitalisation sont actuellement faibles et le nombre de morts s'élève à 2.021.

Omicron a été classé comme "préoccupant" par l'Organisation mondiale de la Santé, et des études sont en cours pour déterminer si et dans quelle mesure il se révèle plus contagieux ou davantage résistant aux vaccins.

AFP

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !