Xplik ou K

Old La Tour Koenig Government School : des parents dénoncent le comportement d’un enseignant

Old La Tour Koenig Government School Des parents de la Old La Tour Koenig Government School sont furieux du comportement d’un enseignant.

Les parents d’élèves de Grade 4 de la Old La Tour Koenig Government School ne sont pas au bout de leurs peines. Après avoir fait entendre leurs voix au début du premier trimestre à cause du manque d’enseignant, cette fois, ils se disent outrés du comportement d’un enseignant ivre à l’école.

Reshma Doorgachar, une habitante de Montée S, déplore le fait que les notes de son enfant, admis à la Old La Tour Koenig Government School, aient considérablement baissé. « Cela fait cinq mois que des parents et moi-même avons des problèmes avec un enseignant de Grade 4. Ce vieil enseignant s‘absente souvent de sa classe », explique cette mère de famille. « Il n’exerce aucune autorité sur l’ensemble de ses élèves. Nos enfants errent aux alentours, dans l’enceinte de l’école. Et quand ils rentrent à la maison, nous sommes irrités de voir qu’ils n’ont aucun devoir à faire à la maison », s’insurge-t-elle.

Baisse des performances

De son côté, Liliave, un autre parent, fait ressortir que les performances académiques des élèves ont considérablement diminué. Il y a même un parent qui a préféré transférer son enfant dans un autre établissement», dit-elle. « Nous avons constaté que les résultats de nos enfants ont diminué considérablement. Après les résultats du premier trimestre, nous avons informé la directrice de l’école mais à ce jour, aucune mesure corrective n’a été prise. Nos enfants sont livrés à eux-mêmes et nous rapportent que l’enseignant s’endormait même en classe », dit-elle. Toujours selon les dires de ce parent, plusieurs courriers ont été envoyés au responsable de la zone d’éducation et au ministère de l’Éducation à la MITD House, Phoenix. « Une pétition a été signée par une quinzaine de parents d’élèves de Grade 4 afin que nous puissions obtenir un autre enseignant pour nos enfants », confie la dame.

Lors de son intervention sur les ondes, l’attaché de presse au ministre de l’Éducation, Deenesh Seeharry, a tenu à préciser que le ministère est au courant de ce cas. « Dès que nous avons pris connaissance des allégations faites, nous avons informé le ‘zone directorate’ no 1 et par la suite un ‘school inspector’ a effectué une visite dans l’établissement en question pour mener une enquête. Un rapport est attendu à cet effet, explique-t-il. Je tiens également à ajouter que la qualité de l’éducation est primordiale. Cette affaire est prise très au sérieux et nous attendons la fin de l’enquête pour être en possession de toutes les informations avant d’initier les actions qui conviennent », a-t-il expliqué.