Live News

Octroi irrégulier de certificat de fitness : l’Icac cible des fraudeurs à la NTA

Fitness Des certificats de fitness auraient été remis sans que les véhicules n’aient été examinés.

Une enquête de l’Independent Commission Against Corruption cible des cadres de la National Transport Authority affectés à certains centres de fitness.

Après plusieurs semaines de travail pour recouper des informations et rassembler des éléments de preuve, au moins six personnes devraient être interpellées en ce début de semaine par la commission anticorruption, aux fins d’interrogatoire, selon des sources proches du dossier. Et, ce n’est peut-être que le haut de l’iceberg, laisse-t-on entendre dans les couloirs du Réduit Triangle.

Selon les informations recueillies par les hommes de Navin Beekarry, plusieurs certificats de fitness auraient été délivrés à des propriétaires de véhicules de façon irrégulière. À titre d’exemple, à plusieurs reprises des certificats de fitness ont été remis, sans que des véhicules aient été examinés dans des centres de fitness. Les enquêteurs de l’Icac veulent aussi recueillir des informations sur les bénéficiaires de ces faveurs. Ces derniers devraient, en temps et lieux, être convoqués par la commission anticorruption, au fil de cette enquête. L’installation de caméras, depuis quelques temps, dans trois centres de fitness du privé, a aidé à la découverte, par les dirigeants de la National Transport Authority (NTA), de certaines transactions illicites.

Les images capturées par ces caméras sont transmises vers une salle de contrôle, par le biais d’un serveur de la NTA. Chacune des images enregistrées est par la suite orientée vers le serveur, et les séquences sont visionnées par des officiers affectés à cette section. En cas de protestation des clients des centres du privé, la NTA peut avoir recours à ces images, pendant une période de 28 jours.

Dépassant ce délai, les enregistrements ne seront plus disponibles. Depuis quelques mois, les centres de fitness de la NTA sont placés sous surveillance des caméras CCTV. Mais ce projet était à un stade pilote et devrait être bientôt concrétisé. Les images des caméras sont surveillées en permanence par une équipe de la NTA. À noter que dans pas moins de trois des centres d’examens du privé, les caméras sont opérationnelles. Le but de cette nouvelle mesure est de rendre les opérateurs du privé plus respectueux des lois et règlements en vigueur.