Live News

Obeegadoo : « Le projet de loi sur la CSG cadre avec l’État-providence »

Photo d'archives

Il n’en démord pas. Le National Pension Fund (NPF) doit être fondamentalement réformé ou remplacé, insiste le Premier ministre adjoint, Steven Obeegadoo. C’était hier, mardi 27 juillet, lors des débats sur The Social Contribution and Social Benefits Bill. 

Au dire du no.2 du gouvernement, ailleurs dans le monde, comme en France ou en Russie, la réforme de la pension a toujours été controversée. Toutefois, il souligne que la Contribution Sociale Généralisée (CSG) proposera une couverture universelle incluant les travailleurs indépendants. 

« Le Social Contribution and Social Benefits Bill cadre avec notre État-providence. Ce projet de loi est le commencement d’un processus de réforme », affirme Steven Obeegadoo. La prochaine étape de la réforme concernera la classe moyenne, suivie des contributions des secteurs public et privé, ajoute-t-il.
 
Evoquant la Basic Retirement Pension, le Premier ministre adjoint rappelle que c’est sous le présent gouvernement que le montant a été revu à la hausse, à Rs 9 000. Une situation inédite, selon lui. « Sous le NPF, 43 % des bénéfices étaient destinés aux plus riches du pays. Concernant les appréhensions, le calcul pour les travailleurs indépendants en fonction des salaires sera certes difficile, mais la Mauritius Revenue Authority fera la nécessaire », rassure Steven Obeegadoo.  

Par ailleurs, il n’a pas manqué de commenter l’absence de la majorité des membres de l’opposition dans l’hémicycle au moment de sa prise de parole. « L’opposition a été très critique sur ce projet de loi avec toutes sortes de superlatifs, mais leurs arguments sont remplis de contradictions. D’ailleurs peu importe ce que le gouvernement aurait entrepris, l’opposition aurait critiqué. Elle se spécialise dans la contestation que ce soit pour les résultats des élections ou la CSG », ironise Steven Obeegadoo.

Journaliste : Fabrice Larétif

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !