Xplik ou K

Nuisances sonores : des amendes à prévoir en journées également 

Harold M. habitant de Baie-du-Tombeau, est déterminé à trouver une solution sur le long terme concernant les bruits nocturnes dont font face les habitants de la localité. « Mes voisins jouent de la musique à plein régime et placent des appareils dans la rue cela, tout le long du week-end », fait ressortir le septuagénaire. « Ce problème est persistant et dure pour la majeure partie du temps toute la nuit. À notre niveau, nous avons consigné une plainte au poste de police concernant cette activité, mais le problème perdure depuis des mois », fait ressortir Harold. « Comment se fait-il que les policiers ne prennent pas d’action contre cette illégalité ? Que devons-nous faire pour enfin retrouver la paix d’esprit et dormir sur nos deux oreilles la nuit ? » se questionne le retraité. 

Interrogé à ce sujet, l’inspecteur Vishwanaden Amasay de la police de l’Environnement, a expliqué que dans ce type de cas les plaignants doivent consigner une plainte à la police de l’Environnement. « Je demanderais au plaignant de bien vouloir contacter la police de l’Environnement pour obtenir plus de détails et ainsi enregistrer une plainte officiellement. Une fois cette étape franchie, le département de la police de l’Environnement pourra aller vers la ou les personnes concernées afin de les sensibiliser sur les problèmes sonores, les sanctions seront prises si besoin est », dit-il. « La loi est claire, un individu ne peut incommoder le voisinage en jouant de la musique, il y a des règlements à respecter et le nombre de décibels varient. Il est à noter que la police de l’Environnement possède le droit de servir des contraventions à n’importe quand dans la journée comme en soirée, cela ne s’applique pas seulement après 22 heures », fait-il ressortir.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !