Explik Ou Ka

Nuisance sonore : un tôlier opère sans permis

tôlier

Selon la plaignante, ce problème dure depuis environ deux ans et le conseil de district serait bel est bien au courant de la situation. Le vice-président du conseil de district a promis qu’une décision sera prise lors de la prochaine rencontre du comité.

Murden, une habitante de Royal Road, Bel-Étang, ne sait plus où donner de la tête. Son voisin est un tôlier qui opère dans sa cour depuis plusieurs années sans aucun permis d’opération. « Il travaille souvent avec de la peinture et du vernis qui polluent l'air. Les portes et d’autres parties des véhicules sont peintes et vernies à l'extérieur et l’air est irrespirable. Les gens utilisent ce passage et même les appels à l'ordre pour lui faire part des problèmes ne servent à rien. De plus, il utilise un ‘grinder’ et d’autres machines aux bruits dérangeants. » 

Murden ajoute que tous les détritus et les ordures sont aussi jetés dans la rue. Plusieurs personnes, affectées par ce problème, se sont déjà rendues au conseil de district de Flacq mais aucune action n'a été prise pour l'heure. « Zot dir nous ki bane inspecteurs ine vini, mais pane trouv zot pe travay. Ena camera kot bann voisin la, couma transport pe rentrer zot aret tout», martèle Murden. La Police de l'environnement est elle aussi au courant du problème qui dure depuis 2017. 

Contacté pour des éclaircissements et, dans un premier temps, le vice-président du conseil de district de Flacq, Vishal Mohun, a indiqué ne pas être au courant de ce problème puisque le président est absent et que c'est lui qui siégeait au comité. « À présent, le président ne sera plus là et je présiderai moi-même le comité. Les points seront soulevés et, par la suite, nous reprendrons contact avec Murden. » 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !