Xplik ou K

NPF : elle ne pourra pas toucher la contribution de son concubin

Pig-Ngo, une résidante de la NHDC de Baie-du-Tombeau, indique qu’avant sa mort son concubin, qui était âgé 66 ans, a travaillé durant 24 ans dans une compagnie comme agent de sécurité et a contribué au National Pensions Fund pendant toutes ces années. 

« J’étais mariée auparavant. Après la mort de mon époux, j’ai refait ma vie avec lui. Il a deux enfants qui ont été déclarés au nom de leur mère et qui vivent à l’étranger. Nous avons vécu 32 ans ensemble, mais nous n’étions pas mariés et n’avons pas eu d’enfants. Sa contribution totale à la NPF pendant ces années s’élève à un coût total d’environ Rs 42,000 », explique Pig-Ngo. 

La retraitée souhaiterait savoir comment faire pour toucher cet argent même s’ils n’étaient pas mariés. « Au ministère de la Sécurité sociale, ils m’ont dit que je n’étais pas mariée et que je ne bénéficierais pas de sa contribution. Mon compagnon n›a plus de descendants à Maurice. Ses enfants sont à l’étranger. De plus, il n’a plus de frères et sœurs, ils sont tous décédés. »

Amick Teeluckdharry, le responsable de communication à la Mauritius Revenue Authority (MRA), explique qu’au niveau de la MRA : « Nous collectons les contributions de la NPF. Toutefois, il faut savoir que nous ne sommes pas en mesure d’effectuer le paiement pour ces contributions. Selon la Pensions Act, seul le ministère de la Sécurité sociale est en mesure d’effectuer ces paiements », indique le représentant de la MRA. 

Pour sa part, Dharma Ramjunum, l’Acting Deputy Commissionner, explique que selon la loi, c’est l’épouse d’un défunt ou les proches de celui-ci qui ont le droit de faire une demande pour bénéficier de cette contribution. 

« Dans le cas de madame Pig-Ngo, rien ne prouve légalement qu’ils étaient mariés puisqu’ils vivaient en concubinage », a fait-il ressortir.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !