Live News

Nouvelles restrictions : les fêtes d’entreprise annulées ou reportées 

SD Worx Mauritius a décidé d'offrir des gift vouchers à la place de la fête de fin d'année.

C'est la grande déception pour les organisateurs de fêtes d'entreprise, mais aussi pour les entreprises elles-mêmes et leurs employés. Avec l'annonce des restrictions jusqu'au 13 décembre, un bon nombre de compagnies n'ont eu d'autre choix que d'annuler ou de renvoyer les fêtes de fin d'année.

Pour Michael Anceline, Head of Operations chez Echobox, le renvoi des fêtes d'entreprises a un impact colossal sur le secteur.
Pour Michael Anceline, Head of Operations chez Echobox, le renvoi des fêtes d'entreprises a un impact colossal sur le secteur.

Les boîtes d’événementiel dos au mûr 

Les compagnies d'événementiel comptaient sur les fêtes d'entreprises pour sortir la tête de l'eau. Toutefois, avec les nouvelles restrictions établies jusqu'au 13 décembre leurs projets tombent à l'eau. Non seulement sont-elles sévèrement impactées pendant la période festive, mais elles le sont depuis bientôt 15 mois. « Avec la levée des restrictions, quasiment toutes les industries avaient repris sauf le secteur de l'événementiel.

Décembre était pour nous l’unique moyen de remonter la pente avec les gros événements ‘corporate’ et les diverses soirées de fêtes de fin d’année et de galas », confie Michael Anseline, Head of Operations chez Echobox. Au pied du mûr encore une fois, l’impact est colossal pour cette boîte d'événementiel. « Nous avons déjà envisagé de diversifier nos activités afin de maintenir l'emploi de nos effectifs. »  Plusieurs de leurs plus gros clients, avec plus de 300 employés, ont reporté voire annulé leurs soirées de fin d'année, sans fixer de nouvelle date. « Pour l’heure avec la vague de panique, il est quasi inutile de proposer des alternatives puisque tous jouent la sécurité afin de ne pas mettre en danger leurs employés », avance-t-il.

Kevin JP Caroopen, directeur de Makarios Productions.
Kevin JP Caroopen, directeur de Makarios Productions.

Kervin JP Caroopen, directeur de Makarios Productions abonde dans le même sens. Les fêtes de fin d'année les auraient permis de démarrer.  « Les nouvelles mesures nous ont coupés les ailes alors que nous avions espoir de rebondir. » Auparavant les fêtes d'entreprises commençaient en novembre et s'enchaînaient jusqu'au 20 décembre, cette année, avec les mesures appliquées jusqu'au 13 décembre, il leur est impossible de mettre en place un événement sans certitude que la situation va s'améliorer. « Nous comprenons que la sécurité sanitaire prime, mais cela va faire un an et demi que nous essayons de survivre », indique Kervin JP Caroopen.

Selon ce dernier, les autorités auraient dû concerter les principaux acteurs de l'industrie avant de prendre des décisions qui ne reflètent pas leur réalité. Ce dernier suggère par exemple des fêtes d'entreprise en plein air exclusivement dans le respect de la distanciation sociale. « Là encore cela concernerait au minimum, 300 personnes au vu des coûts de la logistique », souligne le directeur de Makarios Productions.

Les entreprises en quête d'alternatives

SD Worx Mauritius avait prévu d'organiser plusieurs fêtes de fin d'année pour les employés conformément aux protocoles sanitaires en place soit six soirées différentes à six dates différentes avec cent employés présents à la fois. Cependant, l'entreprise a finalement décidé de ne pas aller de l'avant. « Nous aurions certainement aimé célébrer la grande contribution de nos employés cette année, mais d'un autre côté, nous pensons également que nous devons adopter une approche prudente et donner la priorité à leur sécurité », Girija Banymandhub-Teeluck, Human Resources Director. Souhaitant terminer l'année sur une note positive, ce dernier précise qu'ils ont décidé de leur offrir plusieurs options en termes de « gift-vouchers », pour leur remercier, parmi lesquels ils peuvent choisir. « Le bien-être de nos employés a toujours été notre priorité. Les employés qui ont le sens de l'engagement sont plus heureux, plus productifs. »

Mike Sophie, Head Human Resources SBU à la Mauritius Commercial Bank, avance pour sa part que chaque année, l’organisation de la fête des employés fait partie du calendrier d’activités de leur entreprise.  « Toutefois, avec la crise sanitaire et les mesures en vigueur dans le pays, nous avons pris la décision de ne rien organiser cette année. Et ce, afin d’observer scrupuleusement les dispositions que prévoient les protocoles sanitaires. » L'entreprise met d'habitude les petits plats dans les grands pour les fêtes de fin d'année.


Déception des employés

Joanne MadarbaccusJoanne Madarbaccus, 33 ans : « Il y a certes d’autres alternatives… »

Pour Joanne Madarbaccus, 33 ans, représentante service clientèle, la fête de fin d’année est un moment très attendu par de nombreux employés. « C’est l’occasion pour moi de voir mes collègues hors du cadre de travail, de partager un moment de détente et surtout de revoir ceux avec qui je ne travaille plus. L’entreprise étant grande, cela me permet de les voir tous et de créer de nouveaux souvenirs », confie-t-elle. À sa grande déception, cela va faire deux ans que l'entreprise où elle travaille a décidé de ne pas faire de fête de fin d'année. « D’une part, je comprends le contexte actuel avec la pandémie et l’impact que cela a sur l’organisation d’une fête en toute sécurité, mais il y a certes d’autres alternatives afin de nous permettre de fêter toute une année de travail acharné. »


Savish GowreeaSavish Gowreea, 23 ans : « C'était l'occasion pour nous de nous détendre »

Il travaille en tant qu'IT Associate Engineer chez SD Worx Mauritius, Savish Gowreea attendait avec impatience la fête d'entreprise. Comme c'est sa première année chez SD Worx, il avait hâte de retrouver ses collègues étant donné que beaucoup travaillent à domicile. « Ces fêtes permettent d'apprendre à connaître les gens d'un état d'esprit différent. Nous sommes plus détendus. » 

Suite à l'annonce de l'annulation de la fête d'entreprise, Savish Gowreea se dit triste.  « C'était l'occasion pour nous de nous détendre, mais en raison de la pandémie, je pense que la société a pris une excellente décision, en choisissant de ne pas organiser la fête de fin d'année cette année tout en essayant de trouver des alternatives pour preserver leur engagement envers leurs employés. »

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !