Faits Divers

Nouvelle technologie : deux prisons dotées de brouilleurs de portables

Photo d'illustration.

Vinod Appadoo, Commissaire des prisons, compte en finir avec l’utilisation de cellulaires par des détenus. Ainsi, deux prisons seront bientôt dotées de brouilleurs de téléphones portables. L’administration pénitentiaire vient de lancer un appel d’offres national et international, invitant les soumissionnaires qualifiés et admissibles à la fourniture, l’installation, l’essai et la maintenance, y compris les travaux de génie civil des brouilleurs de téléphones portables. Ce système sera installé dans deux prisons (Beau-Bassin et Melrose).

Le système que disposent ces deux centres est obsolète, explique un proche du dossier.Il souligne qu’avec le nouveau système, l’opérateur pourra faire des exceptions sur le contrôle de téléphones portables, notamment pour le Commissaire des prisons lui-même, les Deputy Commissioners of Prisons, les Assistant Commissioners of Prisons, et les Superintendents of Prisons. « Les téléphones portables de ces hauts gradés ne seront pas contrôlés. Avec cette nouvelle technologie, les prisons pourront sécuriser le périmètre à l’intérieur. Le système ne sera pas opérationnel à l’extérieur », dit notre source. Le coût de ce projet : environ Rs 2 M.

Les soumissionnaires, notamment des étrangers, devront être représentés par un agent à Maurice. Ces derniers devront être en mesure d’effectuer la maintenance, le service après-vente, la réparation et le stockage des pièces de rechange pour une durée minimale de cinq ans. Les exigences de qualification comprennent, entre autres, le savoir-faire technique pour l’installation et le maintien de produits similaires, et les moyens financiers et ressources pour la bonne exécution du contrat.