Live News

Nouvelle présidence à l’IBA - Oumesh Rajkoomarsing : «La télévision privée viendra en temps et lieu»

Oumesh Rajkoomarsing. Oumesh Rajkoomarsing.

Le remplaçant de Robin Appayah à la présidence de l’Independent Broadcasting Authority (IBA), régulateur de l’audiovisuel local, compte donner une nouvelle impulsion à un organisme qui a fonctionné dans une certaine opacité depuis quelques années. « Je suis en faveur de la démocratie et je suis pour la liberté d’expression », assure d’emblée Oumesh Rajkoomarsing. 

Pour autant, l’émergence d’une télévision privée, évoquée depuis quelques années, ne semble pas une priorité. Rien ne presse à ce sujet, indique le nouveau président de l’IBA. « Ça viendra en temps et lieu. » À ses yeux, la télévision privée existe déjà à travers l’Internet. « Plusieurs médias privés diffusent déjà à travers l’Internet. C’est une forme de télévision privée. Donc, pour moi cela existe déjà. En ce sens, toutes les informations passent déjà sur des télés privées », assure Oumesh Rajkoomarsing.

Interrogé sur les critiques pointant un manque d’indépendance de l’IBA dans le passé, Oumesh Rajkoomarsing affirme que « depuis les débuts de l’IBA en 2003, les détenteurs de licence de diffusion ont pu fonctionner sans problème. À aucun moment, leur indépendance n’a été menacée ». « L’IBA doit être indépendante. Je suis très conscient de cela », ajoute-t-il, en précisant être là « pour innover », qu’il compte fonctionner dans la transparence et veiller à ce que les radios ainsi que la MBC évoluent dans le cadre de la loi. « J’ai toujours été là pour aider la presse. Mon rôle est aussi de fournir des explications. À partir du moment où le conseil d’administration ratifie quelque chose, c’est du domaine public. »

Pour l’heure, « je n’ai pas encore défini les priorités. J’attends que d’autres nominations se fassent pour compléter le board ».
La première réunion du nouveau conseil d’administration est prévue pour la semaine prochaine. Parmi les dossiers qui seront sur la table, il y aura celui concernant Planet FM, radio privée en opération depuis l’année dernière.

Revenant sur sa nomination à la tête de l’IBA, Oumesh Rajkoomarsing affirme ne pas être surpris. « Je suis quelqu’un qui a un parcours et si j’ai l’occasion de servir Maurice de cette façon-là, j’en suis très heureux. C’est déjà une occasion de travailler pour le pays. »

Oumesh Rajkoomarsing a été président du conseil de district de Flacq de 2014 à 2016. Mais, précise-t-il, « je n’ai jamais été membre d’une instance de parti. Personne ne peut dire le contraire ».

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !