Actualités

Nouveau directeur général de la MBC : les trois gros chantiers de Beejhaye Ramdenee

Beejhaye Ramdenee Beejhaye Ramdenee estime que 95 % des problèmes à la MBC viennent des ressources humaines.

Beejhaye Ramdenee qui était encore confortablement installé dans son fauteuil de président du conseil d’administration de la Mauritius Broadcasting Corporation en début de semaine est devenu le nouveau directeur général de la station nationale de radiotélévision. Plusieurs priorités ont déjà été identifiées. 

À peine un jour après le départ forcé de Anooj Ramsurrun, le Premier ministre Pravind Jugnauth a fait son choix sur celui qui remplacera l’ancien directeur général de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC). Il a nommé Beejhaye Ramdenee qui est de la maison plutôt que de catapulter à ce poste une personne en-dehors de la firme. 

Le choix avait déjà été fait dans la matinée du jeudi 15 août 2019. « Nous sommes tombés d’accord que je prenne la tête de la MBC. J’ai été président du conseil d’administration pendant deux ans et demi. Je connais donc la maison », a déclaré Beejhaye Ramdenee au Défi Quotidien. « Diriger la MBC n’est pas compliqué. Nous avons déjà une feuille de route. Puis je suis en bons termes avec tout le monde. »

Le nouveau directeur général a déjà identifié plusieurs priorités. « Les ressources humaines constituent le plus grand challenge car 95 % des problèmes à la MBC viennent de là », a précisé Beejhaye Ramdenee. L’autre défi à relever est d’ordre technique car il concerne la modernisation de la MBC. Le troisième gros chantier identifié est l’amélioration du contenu. « J’essaierai de rendre les chaînes plus thématiques. Car en ce moment, les chaînes généralistes sont un fourre-tout auquel on ne comprend plus grand-chose. Il va aussi falloir faire mieux au niveau des programmes locaux et autres. »

Il accède cependant à ce poste juste avant les élections générales. « Cela ne me fait pas peur. Nous suivrons la MBC Act », a-t-il dit. Cette loi stipule que la station de radiotélévision nationale doit répercuter la vie politique de manière juste et balancée. Règle qui n’a pas été souvent suivie par la MBC à travers les gouvernements qui se sont succédé. 

Beejhaye Ramdenee est le quatrième titulaire de ce poste en cinq ans. Il remplace Anooj Ramsurrun, qui a soumis sa démission mardi et qui était directeur-général par intérim depuis le départ de Mekraj Baldowa en 2017. Mekraj Baldowa a été Chairman de la MBC avant de devenir directeur général. Avant lui, le poste était occupé  par Amoordalingum Pather. En décembre 2014, peu après les élections générales, c’était Pritam Purmessur qui avait été choisi par sir Anerood Jugnauth, alors Premier ministre, pour occuper le poste de no 1 de la MBC. 

Premode Neerunjun nommé Chairman par intérim

Beejhaye Ramdenee choisi pour être directeur général de la MBC, il fallait lui trouver un suppléant au poste de Chairman qu’il occupait jusque-là. Premode Neerunjun, secrétaire permanent au bureau du Premier ministre, a été nommé président par intérim du conseil d’administration de la MBC jeudi. « Il sera à ce poste afin d’assurer la transition », confie-t-on au Prime Minister’s Office. La probabilité qu’il occupe cette responsabilité jusqu’aux élections générales est réelle. D’autant que la seule mission du président du Board est, selon la MBC Act, de présider le conseil d’administration lors de sa réunion mensuelle.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor