Actualités

Nouveau coronavirus : restriction temporaire sur les passagers chinois

Même si la décision peut paraître radicale, le PM a dit que la santé des Mauriciens prime avant tout.

Depuis dimanche, le gouvernement a placé une restriction sur les passagers en provenance de la Chine à cause du nouveau coronavirus. En moyenne, environ 3 000 passagers chinois foulent le sol mauricien par mois. En 2019, Maurice a accueilli 42 740 passagers en provenance de la Chine.

La sécurité du pays avant tout. La décision est rude, mais nécessaire. Le Premier ministre décide de restreindre l’accès au sol mauricien aux personnes en provenance de la Chine. Le comité qui se penche sur le nouveau coronavirus s’est réuni dimanche au bureau du Premier ministre. Après la réunion, Pravind Jugnauth a tenu une conférence de presse. Avant de prendre une telle décision, le Premier ministre a consulté ses collaborateurs, dont certains de ses ministres. D’ailleurs, le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, le ministre de l’Agro-industrie, Maneesh Gobin, le secrétaire financier, Dev Manraj, le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, étaient présents à cette réunion.  

Pravind Jugnauth a effectué un constat avec le ministère de la Santé et le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Maurice,  tout en prenant en compte les consignes de l’OMS. « Toute la Chine est considérée comme very high risk par l’OMS », a fait comprendre Pravind Jugnauth. C’est la raison pour laquelle, il prend la décision de restreindre temporairement l’accès aux passagers qui viennent de la Chine ou qui ont visité la Chine pendant les 14 derniers jours. 

D’ailleurs, les citoyens mauriciens qui reviennent de la Chine devront passer par la quarantaine, selon les normes du ministère de la Santé, et la mesure s’applique aussi aux autres résidents de la République. « Nous demandons aux Mauriciens de ne pas entreprendre des voyages en Chine dans l’immédiat, car à leur retour, ils seront automatiquement mis en quarantaine. ». De plus, il y a une restriction sur les animaux vivants et les animaux de compagnie provenant de la Chine. Les contrôles sanitaires ont été renforcés par le ministère du Commerce, celui de l’Agro-industrie et la douane, entre autres. 

Le département de l’aviation civile transmettra la décision du gouvernement mauricien à tous les pays. Selon Pravind Jugnauth, il y aura un impact sur l’économie mondiale et certainement sur l’économie locale. Pravind Jugnauth explique que la santé publique et la sécurité des Mauriciens demeurent la priorité du gouvernement. 

D’ailleurs, la presse internationale, dont BBC, a annoncé qu’il y avait un premier cas de coronavirus en dehors de la Chine. Un Chinois de 44 ans est décédé suite à une infection aux Philippines et deux ressortissants chinois ont été testés positifs au virus en Grande-Bretagne, dimanche. 

C’est dans l’après-midi de dimanche que les 12 Mauriciens qui se trouvaient à Wuhan sont arrivés en France. Ils ont subi un examen sanitaire pour détecter d’éventuelles traces d’infections avant d’être placés en quarantaine. Ce n’est que le 17 février prochain qu’ils sortiront de l’isolement et pourront, ensuite, regagner Maurice. Pour le moment, il n’y a pas de cas suspects du côté des 12 Mauriciens. Pravind Jugnauth, a affirmé que les Mauriciens en Chine qui souhaitent rentrer doivent informer l’ambassade de Maurice en Chine. Les six Chinois sont toujours en quarantaine à l’hôpital de Souillac. Les contrôles sont effectués au port et à l’aéroport et certains bateaux doivent rester en dehors de la rade avant d’obtenir le feu vert des services sanitaires.   Le ministère de la Santé a mis en place un système de surveillance dans les hôpitaux. Il y a un contrôle constant dans les centres de santé pour détecter des symptômes suspects et ces contrôles seront intensifiés à partir de ce lundi. Un projet de centre d’isolement additionnel en cas d’urgence, autre que Souillac, est à l’étude.

MK : vols Maurice/Hong Kong suspendus à partir du 4 février

Dans la soirée de dimanche, Air Mauritius a émis un communiqué soulignant que les vols entre Maurice et Hong Kong seront suspendus à partir du 4 février. Les vols MK 640 et 641 seront les derniers. Les passagers qui doivent se rendre à Hong Kong seront redirigés vers les antennes d’Air Mauritius à Singapour et Kuala Lumpur. Les passagers ayant résidé en Chine durant les derniers 14 jours ne pourront pas prendre place à bord d’un appareil d’Air Mauritius. La restriction sera levée si la situation s’améliore.

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • SMP