Actualités

Nouveau coronavirus : les préliminaires du rapatriement des Mauriciens enclenchés 

Un peu plus d’une centaine de Mauriciens sont toujours en Chine.

Le nombre de décès, liés à Covid-19, au mercredi 12 février était de 1 117. Le nouveau coronavirus a donc fait plus de victimes que le SARS. Les Mauriciens de Chine sont inquiets, certains voulant rentrer. 

Les Mauriciens bloqués en Chine seront rapatriés. Le gouvernement travaille sur un plan d’aide pour ceux qui souhaitent rentrer. Une cellule de crise a été mise sur pied à cet effet au ministère des Affaires étrangères. 

Hier, les hauts fonctionnaires du ministère et les diplomates se sont réunis au sein de cette cellule de crise. Le but est de comptabiliser et rapatrier les Mauriciens vivant en Chine qui veulent retourner à Maurice. « Exercice compliqué », selon un des techniciens. Il faut, dans une courte période de temps, enregistrer les demandeurs, traiter leurs dossiers, et engager les démarches. Hier, le ministère compilait le nombre de demandes. Pour le moment, on recense un peu plus d’une centaine de Mauriciens toujours en Chine. Toutefois, tous ne souhaitent pas revenir. « Il faudra compiler les chiffres et ensuite les communiquer », affirme le technicien. 

Il souligne que ceux qui optent pour le retour sont éparpillés à travers la Chine. Il faut, d’abord, qu’ils s’enregistrent auprès de l’ambassade de Maurice en Chine. Ensuite, les dossiers sont envoyés à Maurice. Le ministère traite les dossiers au cas par cas, car chaque province de la Chine possède des règlements spécifiques. Le ministère doit s’assurer, avec le gouvernement chinois, que les normes soient respectées en ce qu’il s’agit du rapatriement des Mauriciens. Une fois cette étape franchie, ceux qui veulent revenir doivent rejoindre Beijing. « Nous avons, avec l’accord du gouvernement chinois, désigné la ville comme point de rassemblement des Mauriciens », explique un conseiller du ministère. 

C’est ensuite que le gouvernement mauricien effectuera l’autre phase du rapatriement. Il faudra identifier une compagnie aérienne pour sortir les Mauriciens de Beijing. En parallèle, un accord doit être trouvé avec un pays ami pour abriter ces Mauriciens et les placer en quarantaine. Pour finir, on devra les rapatrier à Maurice. « Ce n’est pas une mince affaire », affirme le conseiller.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !