Live News

Nouveau coronavirus Covid-19 : vigilance maximale avec l’arrivée de plusieurs paquebots

La température des passagers est contrôlée deux fois, sur le navire et à travers la caméra thermique.

Après avoir accueilli un premier paquebot vendredi matin, c’est un second navire bondé de passagers qui accoste Port-Louis dans la matinée de ce lundi. Le ministère de la Santé s’apprête à examiner l’AIDAblu, avec à son bord 3 400 passagers, qui a fait, depuis le 4 février, le tour des îles de l’océan Indien, en passant par les Seychelles, La Réunion et deux ports malgaches.

«Nous ne voulons prendre aucun risque. Tous les passagers devront passer par un ‘screening’ pour voir s’ils ne présentent aucun symptôme du Covid-19 », explique un préposé du ministère de la Santé. Et l’exercice s’annonce pour le moins laborieux.

Vendredi, pour le paquebot de Costa, l’exercice de contrôle sanitaire avait débuté à 5 h 30 et avait pris fin vers 10 heures. « Nous avons vérifié le passeport de tout le monde de même que leur température que nous avons contrôlée deux fois, sur le navire et à travers la caméra thermique », a déclaré le Dr Vasantrao Gujadhur, directeur des Health services du ministère de la Santé.

Dans les jours à venir, c’est trois autres paquebots qui vont accoster dans le port mauricien. Le même protocole sera adopté pour eux.

À dimanche soir, le capitaine de l’AIDAblu n’avait signalé aucune maladie ressemblant au Covid-19 à bord. La Maritime Declaration of Health oblige les capitaines à informer les autorités du port s’ils ont une personne malade à bord, avant que leur navire ne jette l’ancre.

Depuis le début de février, le ministère de la Santé a renforcé son équipe de surveillance et le personnel médical au port pour passer au crible les passagers des cargos et des yachts.

Retour des douze étudiants Mauriciens de Wuhan

Les douze étudiants mauriciens qui étaient en confinement dans une école de pompiers à Aix-en-Provence, en France, pendant quatorze jours, retournent au pays tôt ce lundi matin par un vol d’Air Mauritius. Leur mise en quarantaine a pris fin samedi à minuit. Le 1er février, ils avaient quitté Wuhan, épicentre du Covid-19, à bord d’un avion affrété par la France. Les étudiants mauriciens rentrent au pays avec un certificat des autorités françaises confirmant qu’ils ne sont pas infectés. 

Quatre nouvelles personnes en quarantaine

À samedi après-midi, cinquante-huit personnes se trouvaient en quarantaine à l’hôpital de Souillac et au centre de jeunesse d’Anse-La-Raie. Dans l’après-midi de dimanche, ils étaient soixante-deux, c’est-à-dire vingt-six à Souillac et trente-six au centre de jeunesse. Quatre personnes qui sont passées par la Chine récemment ont été admises. Depuis le début de la campagne de mise en quarantaine, qui a démarré, il y a environ trois semaines, quatre-vingt-seize personnes ont été isolées. Et trente-quatre sont rentrées chez eux, car elles n’étaient pas infectées. 

  • Coronavirus

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !