Actualités

Nouveau bâtiment : vers un affrontement WMA et les Finances

Bien que le ministère des Finances se soit opposé à la construction d’un nouveau bâtiment pour la Wastewater Management Authority (WMA), les responsables de l’organisme ne comptent pas lâcher prise et poursuivent leurs démarches.

Le bras de fer semble inévitable. La WMA et le ministère des Finances sont appelés à croiser le fer, car les deux entités ne sont pas sur la même longueur d’onde. Le dossier de la discorde : un projet de construction d’un nouveau bâtiment de la WMA à Curepipe. Le ministère des Finances s’oppose à ce projet, car il considère que la construction de bâtiments ne fait pas partie des vocations de cet organisme qui tombe sous la tutelle du ministère des Services publics. De plus, le ministère des Finances estime qu’il serait plus judicieux que les fonds de la WMA soient utilisés dans des équipements de tout à l’égout.

Ce warning voilé du ministère des Finances n’a cependant nullement refroidi la WMA. On apprend qu’il s’agit d’un projet viable et qui, dans le long terme, permettra à la WMA d’économiser des millions de roupies. « Le projet que veut réaliser la WMA consiste à détruire le bâtiment actuel qui se trouve à Curepipe et à le remplacer par un flambant neuf », explique ce cadre de la WMA. Plusieurs membres du conseil d’administration de la WMA sont aussi d’avis que cet organisme ne peut se permettre de « dépenser massivement dans la location de bureaux ». Les frais de location pour le bâtiment de sept étages que la WMA loue actuellement à The Celicourt à Port-Louis s’élèvent à Rs 1,3 million par mois. « On vient d’apprendre que les frais de location vont augmenter d’ici la fin de cette année. Ils pourraient s’élever à Rs 1,5 million mensuellement », explique un membre du conseil d’administration. La WMA est d’avis que, sur le long terme, il serait plus judicieux d’investir dans la construction d’un nouveau bâtiment.

De plus, malgré l’opposition du ministère des Finances à ce projet, la WMA continue d’effectuer ses démarches auprès de la municipalité de Curepipe et d’autres autorités afin d’obtenir les permis nécessaires pour la réalisation de ce projet. Au niveau du ministère des Finances, on explique que la WMA peut persister à vouloir construire un nouveau bâtiment, mais rien ne pourra être concrétisé aussi longtemps que les fonds ne seront pas mis à la disposition de l’organisme. La WMA devra au total débourser Rs 80 millions pour financer ce nouveau bâtiment.