Live News

Non renouvellement de l’Occupation Permit d’Alvaro Sobrinho : l’homme d’affaires perd son statut de résident et le droit de travailler

Alvaro Sobrinho. Alvaro Sobrinho.

À compter d’aujourd’hui, samedi 6 octobre, l’Angolais Alvaro Sobrinho n’est plus détenteur d’un Occupation Permit. L’homme d’affaires angolais s’est abstenu de demander le renouvellement de son permis de trois ans. Ce qui vient le priver de privilèges dont il bénéficiait en tant que gros investisseur.

L’homme d’affaires angolais a obtenu son permis sous l’article 9A de l’Immigration Act en sa qualité d’investisseur à travers la firme AS African Asset Management Ltd. Le permis avait été octroyé à l’époque par le Board of Investment (BoI). Il couvrait la période du 6 octobre 2015 au 6 octobre 2018.

Les Occupation Permits sont en fait une combinaison de permis de travail et de droit de résidence délivrés aux investisseurs ou aux  professionnels avec un certain niveau de revenus, ainsi qu'aux retraités. La durée maximale est de trois ans après lesquels un détenteur peut faire une demande de permis d’une durée de dix ans.

L’expiration de l’Occupation Permit d’Alvaro Sobrinho marque un changement dans le statut de l’homme d’affaires qui pouvait bénéficier d’un traitement VIP à Maurice. Un traitement pour lequel il pouvait remercier l’ex-Présidente Ameenah Gurib-Fakim, dont le bureau est intervenu en sa faveur un grand nombre de fois, lui permettant d’avoir accès au VIP Lounge de l’aéroport, comme l’a démontré la Commission Caunhye.

Au total, Alvaro Sobrinho a eu accès en 31 occasions entre le 1er octobre 2015 et le 21 février 2017 au VIP Lounge. Il était accompagné en 21 occasions.

Au niveau des affaires, outre l’AS African Asset Management Ltd, Alvaro Sobrinho compte également Alvaro Sobrinho Africa (ASA) Fund, le PASET Fund et Vango Properties Ltd.

En termes de biens, l’homme d’affaires a fait l’acquisition d’une villa de Royal Park à Balaclava pour la somme de Rs 52 millions le 16 novembre 2016. Sous Vango Properties, il a également fait l’acquisition de deux portions de terrain à Ébène pour quelque Rs 43,6 millions.