Live News

Nomination de Ragavoodoo : l’Electoral Boundaries Commission déçue des «insultes» de XLD

XLD Xavier-Luc Duval était monté au créneau après la nomination d’Ammanah Saya Ragavoodoo.

Ces insultes sont gratuites et « bring disrepute » à la commission. C’est ce qu’ont déclaré les membres de l’Electoral Boundaries Commission. Dans un communiqué émis le mardi 6 novembre, les membres estiment que les commentaires du leader de l’opposition « ternissent l’image de leur institution ». 

L’Electoral Boundaries Commission (EBC) a tenu une réunion spéciale le lundi 5 novembre. Elle a donné la réplique à Xavier-Luc Duval par rapport aux propos tenus par ce dernier. « Le président et les membres de l’EBC souhaitent exprimer leur déception suite aux insultes formulées par le leader de l’opposition en public, le 31 octobre et le 2 novembre. Les membres étudient toutes les options pour répondre aux attaques du chef de l’opposition », peut-on lire dans un communiqué émis par la commission le mardi 6 novembre.

Xavier-Luc Duval était monté au créneau après la nomination d’Ammanah Saya Ragavoodoo au sein de l’organisme. Le leader de l’opposition s’en était pris à l’avouée, aux membres de l’EBC et au président par intérim de la République. Il s’en était même pris aux membres de l’EBC, alléguant que la commission aurait violé la Constitution. 

Dans une déclaration à Radio Plus le 3 novembre, la principale concernée s’était défendue. Ammanah Saya Ragavoodoo dit être une professionnelle qui exerce comme avouée depuis 20 ans, ajoutant qu’elle travaillera en toute indépendance.

De son côté, les membres de l’opposition avaient clairement exprimé leur désaccord face à cette nomination. Xavier-Luc Duval avait rappelé que Ammanah Saya Ragavoodoo avait déjà été l’avouée de Pravind Jugnauth. Le leader de l’opposition s’était même rendu à la State House pour en discuter avec le Président par intérim. Paul Bérenger, Alan Ganoo et Shakeel Mohamed s’y étaient eux aussi rendus.

Lors de la conférence de presse hebdomadaire des membres du gouvernement le samedi 3 novembre, ni Etienne Sinatambou, ni Bobby Hurreeram encore moins Zouberr Joomaye n’a voulu commenter la nomination d’Ammanah Saya Ragavoodoo au sein de l’Electoral Supervisory Commission et de l’EBC.