Actualités

Nomination de maîtres d’école : la GTU réclame l’abolition du recrutement par voie de sélection

Depuis 1993, c’est l’ancienneté qui avait primé pour la nomination des maîtres d’école, maintenant cela se fait selon un exercice de sélection.

«Il règne un sentiment de grande frustration parmi les maîtres d’école qui ont agi comme tel pendant deux à quatre ans », a déclaré Vinod Seegum, le président de la Government Teachers’ Union (GTU). Face à la presse, jeudi matin, il a confié avoir envoyé une pétition signée par 3000 enseignants au Premier ministre afin de l’informer de leur mécontentement. Il a également averti qu’il allait alerter les instances internationales sur le dernier exercice de sélection de 154 nouveaux maîtres d’école par la Public Service Commission (PSC).

Dans la même foulée, une cinquantaine d’Officers in Charge qui agissent comme adjoints vont bientôt porter plainte au Public Bodies Appeal Tribunal (PBAT). Vinod Seegum rappelle que depuis 1993, c’est la question d’ancienneté qui avait primé pour la nomination des maîtres d’école, mais les choses ont changé. « Maintenant, cela se fait selon un exercice de sélection et cette situation est frustrante pour les instituteurs », fait ressortir le syndicaliste.  Il va plus loin en affirmant que si besoin est, la GTU n’hésitera pas à descendre dans la rue pour défendre les droits des enseignants et préserver ainsi la qualité de l’éducation.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !