Législatives 2019

Nomination Day - Circonscription No 8 : Chaud devant…

Trois temps forts dans cette journée, ou plutôt quatre, si on inclut le pétage de plombs de Danrajsingh Aubeeluck, leader du Party Malin.

Le moment le plus important aura sans doute été tout ce qui a entouré l’inscription du Premier ministre sortant, Pravind Jugnauth, et de ses colistiers Leela Devi Dookun-Luchoomun et Yogida Sawmynaden. C’est au son des tambours et accompagnés de leurs partisans que les trois candidats de l’alliance dont Pravind Jugnauth est le leader se dirigent vers le Révérend Edward Walter Government School, à Quartier-Militaire. Il est alors 10 h 40. 

Drapés de la couleur orange et brandissant des fanions, les partisans scandent le nom de Pravind Jugnauth. Entouré de ses sympathisants, le trio affiche la confiance totale. « Nous allons vers une grande victoire. Les électeurs sont au courant de notre bilan. La réaction de la population ici est très motivante », lance Pravind Jugnauth en s’adressant à la presse (voir hors-texte). Une fois les formalités terminées, la délégation reprend la route. 

En toute sérénité 

À 12 h 20, c’est au tour des trois candidats du MMM de se pointer. Govinden Venkatasami, Neera Seebarun et Parmessur Ramloll, accompagnés de leurs partisans, affichent la sérénité. Deux fois élu au no 8, Parmessur Ramloll soutient que « la campagne se déroule bien. Je suis heureux d’être de retour dans une circonscription dont je connais les coins et les recoins ».

Neera Seebarun ajoute, pour sa part : « Nous travaillons sans relâche. C’est une circonscription difficile, mais on ne laisse rien au hasard. C’est une campagne très positive qui se déroule de manière civilisée. » 

Govinden Venkatasami rappelle que « le MMM a une base assez solide au no 8 ». Il s’agit, dit-il, du « parti le plus propre ». Il demande aux indécis de faire le bon choix. « Ils ont l’occasion de choisir une autre voie. Nous sommes là pour travailler autrement », ajoute-t-il. 

Rebelote à 14 heures quand les partisans du PTr arrivent en grand nombre en scandant « Pinocchio nou pa le ». Les trois candidats de l’Alliance Nationale, Ashock Jugnauth, Suren Dayal et Atma Bumma, affichent la bonne humeur et la bonne entente. Les trois connaissent bien la circonscription. Atma Bumma y a grandi tandis qu’Ashock Jugnauth et Suren Dayal y ont été députés à plusieurs reprises. 

« L’accueil est extraordinaire sur le terrain », se réjouit Ashock Jugnauth. Atma Bumma fait ressortir que « depuis plus de 45 ans, aucun enfant de cette circonscription n’a été député ici. Ce serait un grand privilège pour moi de briser ce cycle ». Il lance toutefois une mise en garde. « Nous sommes dans une campagne courte. Le risque de dérapages est énorme. Je souhaite que la campagne se passe dans le respect de tous. » Suren Dayal dit, pour sa part, que « les gens attendent depuis cinq ans pour mettre ces trois députés dehors. C’est l’occasion de le faire ». 

Ashock Jugnauth : « Nous travaillons pour un 3-0 »

Challenger direct de Pravind Jugnauth, Ashock Jugnauth a commenté la situation qui prévaut en ce moment. « On a un response extraordinaire. Tout le monde veut mettre ce gouvernement dehors pour des raisons évidentes. Ils ont embêté le peuple pendant cinq ans. Nous travaillons pour un 3-0 ici. C’est fort possible », dit-il. Quant à la question de savoir ce que cela lui fait d’être face à son neveu dans cette joute, il a déclaré : « Je ne considère pas que je suis face à mon neveu. Je suis davantage confronté à l’argent qu’à mon neveu. J’ai en face de moi l’argent qui est en train d’être distribué partout. » 

Au sujet de la campagne que mènerait l’Alliance Morisien contre lui en affirmant qu’il a été condamné par la justice pour corruption électorale, il répond : « Si j’avais été condamné, est-ce que j’aurai été candidat aujourd’hui ? Ils auraient dû m’empêcher d’être candidat dans ce cas-là. Puis je n’ai pas fait de Serenity, ni de MedPoint. On compare le bon Dieu avec des démons. Ce que j’ai fait, c’est donner deux arpents pour que les musulmans puissent enterrer leurs morts. Rien de plus. »


Parmessur Ramloll : «Mars drwat nou ale trankil»

À 12 h 25, après un long roulement de tambours, les trois candidats alignés par le MMM au no 8 (Quartier-Militaire/Moka) font leur entrée à l’école Révérend Edward Walter. À leur sortie à 13 h 52, le candidat Parmessur Ramloll, croyant que les klaxons qu’il entend au loin sont ceux des partisans de l’Alliance Nationale annonçant l’arrivée de leurs trois candidats, lance à ses colistiers Neera Seebarun et Govinden Venkatasami : « Mars drwat nou ale trankil. Bizin dir bann-la gard zot kalm. » Fous rires dans les minutes qui suivent car l’auteur des klaxons n’est autre que le leader du Party Malin qui fait son entrée.

Porté disparu, « Lecerf » retrouvé à 14 h 51 

Peu avant 13 heures au centre d’enregistrement des candidats à Quartier-Militaire, un policier hurle : « Leserf parmi zot dan lafoul. » Une partisane du MMM cesse de danser au son des tambours. Tout le monde prend une pause pour chercher le cerf. Mais l’appel demeure vain. Le policier hurle à nouveau : « Personn pena so nimero telefonn ? » Il retourne bredouille au bureau de la Returning Officer. Toutefois, à 14 h 51, à notre grande surprise, nous retrouvons « Le cerf » sur un tableau. Il s’agit de Lecerf Marie Corine du Parti mouvement démocratique mauricien, enregistrée comme 32e candidate pour la circonscription no 8.


Liste des Candidats

1 ARMOOGUM Marday Male Parti Lumière
2 AUBEELUCK Danrajsingh Male Party Malin
3 BUMMA Kreepanandsing, also known as Atma Male L’Alliance Nationale
4 DAYAL Surendra, also known as Suren Male L’Alliance Nationale
5 DOOKHUN Leena Female Independent Candidate
6 DOOKUN LUCHOOMUN Leela Devi Female L’Alliance Morisien
7 FIGARO Marie Roswita Charlene Female Parti Kreol Morisien (PKM)
8 HUSNOO Mohammad Maleck Male Front Solidarite Mauricien (FSM)
9 ITTEEA Sandeep, also known as Avinash Male 100% Citoyens
10 JUGNAUTH Ashock Kumar Male L’Alliance Nationale
11 JUGNAUTH Pravind Kumar Male L’Alliance Morisien
12 KORIMBOCCUS Hassen, also known as Bhai Hassen, Hassen ko Male Independent Candidate
13 LECERF Marie Corine Female Mouvement Democratique Mauricien
14 MOHAMED Mustapha Male Front Solidarite Mauricien (FSM)
15 MOOKEN Nellah Female Party Malin
16 NARAIN Ravi Male Independent Candidate
17 PIERRE LOUIS Florino Male Parti Lumière
18 POONOOSAMY Vamen Varsaven Male Lalians Lespwar
19 RAMEN Satyavani, also known as Sudha Female Lalit
20 RAMLOLL Parmessur Male Mouvement Militant Mauricien (MMM)
21 RITA Jane Shirley Female Parti Kreol Morisien (PKM)
22 RUJBALLY Mohammad Shameem Male Front Solidarite Mauricien (FSM)
23 RUNJEET Abhijay Male Independent Candidate
24 SAWMYNADEN Yogida Male L’Alliance Morisien
25 SEEBARUN Neera Female Mouvement Militant Mauricien (MMM)
26 SEEGOOLAM Jayputh Male Parti Lumière
27 SEEKUNTO Gunshiam Male Reform Party
28 SEEWOODIN Kishan Male Independent Candidate
29 SK HOSSEN Muhammad Ridwane Male Independent Candidate
30 SOMALLY Abdool Farook Male Independent Candidate
31 SUJEEWON Sattyabhama Devi Female Independent Candidate
32 VENKATASAMI Pynivel, also known as Govinden Male Mouvement Militant Mauricien (MMM)

Profil des candidats

Ashock Kumar Jugnauth - Alliance Nationale

ashokAvocat de profession, Ashock Kumar Jugnauth ne dévoile pas son âge. Mais le Vacoassien affirme qu’il a toujours a été candidat dans la circonscription no 8.  Toutefois, il y mordra la poussière lors de l’élection partielle en 2009, face à son neveu Pravind Jugnauth. En 2014, face à celui-ci encore une fois, il a été battu. Ashock Kumar Jugnauth se présente pour la huitième fois à Quartier-Militaire/Moka. Il est marié père de trois enfants. Pour les élections de 2019, il bénéficie cette fois du soutien des rouges. 


Surendra (Suren) Dayal - Alliance Nationale

surenAncien éducateur, Suren Dayal est resté fidèle au PTr. Le candidat de l’Alliance Nationale en est à sa sixième participation à des élections générales. Âgé de 67 ans, il est marié et père de trois enfants. De 2011 à décembre 2014, il a été ministre de l’Intégration sociale.


Kreepanandsing (Atma) Bumma Alliance Nationale

atmaÂgé de 56 ans, Atma Bumma est originaire de Nouvelle-Découverte. Le chef d’entreprise en est à sa troisième participation à des élections générales. Le candidat de l’Alliance Nationale a déjà été candidat dans les circonscriptions 15 et 16 mais il n’a jamais été élu.


Pravind Kumar Jugnauth - Alliance Morisien 

pravindEn 2000, Pravind Jugnauth se présente devant l’électorat du no 11 (Vieux Grand-Port/Rose-Belle) avant d’atterrir au no 8. S’il s’y fait élire, cinq ans plus tôt aux législatives de 1995, le Premier ministre sortant n’obtiendra pas les faveurs des électeurs. Il a été ministre des Finances entre 2003 et 2005, ainsi qu’en 2010 avant de quitter le gouvernement après moins de deux ans. C’est en 1996 qu’il s’est lancé en politique. Fils de sir Anerood Jugnauth, il lui succède comme Premier ministre le 23 janvier 2017.


Leela-Devi Dookun-Luchoomun - Alliance Morisien 

leelaL’ancienne éducatrice sera candidate au no 8 pour la troisième fois. Avec 20 149 voix aux élections de 2014, elle a été élue en tête de liste. La ministre sortante de l’Éducation a aussi assumé le poste de Parliamentary Private Secretary.  Elle a été ministre en 2004 et 2010 après la victoire de l’Alliance de l’Avenir.


Yogida Sawmynaden - Alliance Morisien 

yogidaMinistre sortant de la Technologie, Yogida Sawmynaden a été celui qui a photographié l’activiste rouge Nandanee Soornack et qui l’a révélée au grand public en décembre 2012. L’ex-adjoint au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill a été le président de la Mauritius Duty Free Paradise entre 2000 et 2005. Il était alors au MMM.


Govinden (Pynivel) Vencatasami - Mouvement Militant Mauricien

govindenBaptême du feu pour Govinden Vencatasami car le candidat du MMM en sera à sa première participation aux élections générales. Il aura la lourde tâche de faire tomber Pravind Jugnauth et son équipe. Govinden Vencatasami a été actif au sein du MMM pendant plus de 20 ans. Il a failli démissionner récemment. Mais il est revenu sur sa décision.


Neera Seebarun - Mouvement Militant Mauricien

neeraL’habitante de Pailles de 33 ans est Lecturer à l’Open University. Elle a fait ses débuts en 2012 à Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest. C’est en 2015 que la jeune femme a rejoint le comité central du MMM et le bureau politique en 2018. Issue d’une famille de militants, elle sera confrontée à Leela Devi Dookun-Luchoomun, une candidate d’expérience.


Parmessur Ramloll - Mouvement Militant Mauricien

parmessurMédecin de formation, Parmessur Ramloll est membre du bureau politique du MMM.  Il a été élu deux fois dans la circonscription no 8. Il a d’abord été au MSM pour ensuite faire partie de l’Alliance Sociale. Connu pour sa proximité avec les mandants, il aspire à décrocher un troisième mandat à Quartier-Militaire/Moka. 


Faire le Malin…

C’est à coups de klaxon incessants que le leader du Party Malin a fait sa grande entrée au Nomination Centre de Quartier-Militaire le mardi 22 octobre 2019. Parlant de ses ambitions en tant que politicien soucieux du bien-être des Mauriciens, il a déballé projets, idées, promesses farfelues ainsi que son amertume envers les « gros » partis politiques. 

Mais il a pété un câble lorsqu’un policier l’a ramené à l’ordre en lui disant de baisser d’un ton. « Don’t touch me officer », a-t-il lancé à l’agent pour ensuite marteler de rage : « Pa tous mwa. » Il peinait à se calmer jusqu’à ce qu’il se souvienne de la raison pour laquelle il était là. Plus serein à sa sortie, il est revenu sur l’incident avant de remonter dans sa voiture. Il a démarré en trombe sur le son Soleil Ape Leve… qui jouait à fond la caisse. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !