Législatives 2019

No 10 : tension palpable dans la nuit après le retour de Ramgoolam au «counting centre»

La tension était palpable, ce vendredi soir, à l'école Ramnarain Roy dans la circonscription no 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière Sud-Est) où le leader de l'Alliance Nationale, Navin Ramgoolam, a été défait dans les urnes à ces législatives 2019.

Après avoir félicité «le gouvernement pour sa victoire» tout soulignant selon lui qu’« il y a eu beaucoup d’irrégularités», l’ancien Premier ministre a quitté très tard dans la soirée l’enceinte du centre de dépouillement en admettant sa défaite.

A 2h30, Navin Ramgoolam est revenu à l'école Ramnarain Roy, Bel Air pour demander dans la nuit un recomptage des votes. Ce qui lui a été refusé à 4h15 du matin.

Entre-temps, des partisans de l'Alliance Morisien ont lancé des projectiles en direction du leader du Parti travailliste. Le candidat élu au no 10, Vikram Hurdoyal de l'Alliance Morisien, a alors rappelé ses partisans à l’ordre.

Des éléments de la Special Supporting Unit (SSU) ont dû être appelés en renfort pour parer à tout débordement et échauffourées sur place. Le centre de dépouillement a retrouvé son calme après le départ de Navin Ramgoolam sous forte escorte policière.

Rappelons que les trois candidats de l’Alliance Morisien (MSM-ML-Mouvement Alan Ganoo-Plateforme Militante) ont été élus au no 10, à savoir Vikram Hurdoyal, Zahid Nazurally et Sunil Bholah.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !