Live News

Nishal Joyram ne compte pas mettre un terme à sa grève de la faim : « Mo pou revini » 

Transporté d’urgence en clinique cet après-midi, Nishal Joyram ne compte pas mettre un terme à sa grève de la faim. « Mo pou revini », a-t-il dit alors qu’il se trouvait sur une civière avant qu’il ne soit placé dans une ambulance.

Cet éducateur de 44 ans a entamé ce mardi son 22ᵉ jour de grève de la faim. Il réclame une baisse des prix des carburants.

Il a été transporté à La City Clinic, car son état de santé s’est détérioré.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !