Live News

Nishal Joyram : « Les Mauriciens continueront à être abusés tant qu’ils ne se feront pas entendre » 

Pour Nishal Joyram, le peuple mauricien doit se mobiliser pour revendiquer ses droits. Car, selon le gréviste, « les Mauriciens continueront à être abusés tant qu’ils ne se feront pas entendre leur voix ».  

Nishal Joyram est à son 12e jour de grève de la faim. Affaibli mais déterminé, cet éducateur de 44 ans, assis sur un fauteuil roulant, a participé à la marche de protestation contre la cherté des prix des carburants qui a eu lieu à Port-Louis ce samedi après-midi 26 novembre. Le gréviste réclame une baisse des prix des produits pétroliers.  

Nishal Joyram dit être très « humble » face à la foule qui a participé à cette marche de protestation.  

« Il est important de faire entendre sa voix lorsqu’on a un gouvernement qui n’est pas à l’écoute de son peuple. Celui-ci doit se réunir pour revendiquer ses droits. Mo dir ban kamarad ki dan lakaz. Tan ki zot pa leve, zot pou kontinie a etre abize. Zot deside si zot anvi kontinie etre abize ou zot anvi ena enn sanzman dan zot la vi », a lancé le gréviste. 

Pour Nishal Joyram, le combat continue. « Je suis un peu faible. Mais je continuerai ma grève de la faim jusqu’au bout », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le gréviste réitère son appel au Premier ministre. Celui de rencontrer le comité de soutien, ce lundi 28 novembre. 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !