Interview

Nicolas Maigrot (CEO de Terra) : «La diversification pour un avenir prometteur»

Nicolas Maigrot

Nicolas Maigrot,  Chief  Executive Officer de Terra, brosse un tableau sur leurs nouveaux projets liés aux divers secteurs d’activités. Entretien.

Quelles sont les diverses activités de Terra ?
Terra s’implique activement dans la gestion et la culture des ressources de la terre mauricienne depuis 1838. Le groupe s’engage dans une stratégie fondée sur la diversification et la durabilité afin de façonner un avenir prometteur pour son personnel, ses clients, ses partenaires, les communautés dans lesquelles il est implanté. Plusieurs projets sont déjà bien avancés, voire finalisés, dans les différents secteurs où nous évoluons. Un investissement de Rs 60 millions a été fait au sein de Grays Distilling pour le stockage de mélasse et l’approvisionnement énergétique stable. En sus de cela, un investissement de Rs 250 millions sur quatre ans dans un centre de vieillissement du rhum (Beau Plan Cellars) est en cours. Nous avons également comme objectif de faire croître l’activité alimentaire et cosmétique au sein de ce pôle. Au niveau du secteur immobilier et loisir, 101 parcelles résidentielles ont été livrées au sein du morcellement Notre-Dame. Par ailleurs, l’atelier du joaillier Patrick Mavros a pris possession de ses nouveaux locaux de 450 m2 à côté de L’Aventure du Sucre, pour un coût total du projet de Rs 35 millions. Ce projet fera partie de notre « Creative Park ».

Comment se porte le cluster sucre de Terra et vos autres activités ?
Tout d’abord, le secteur sucre est dans une phase difficile en ce moment. Avec l’abolition des quotas européens, le prix du sucre est à un niveau très bas. Le problème n’est plus conjoncturel, mais structurel, il nous faut donc travailler avec tous les stakeholders afin de trouver une solution. Le gouvernement a déjà initié des discussions dans ce sens. De notre côté, nous mettons l’accent sur les produits à haute valeur ajoutée, notamment les sucres spéciaux, dont nous avons augmenté la production. Et avons également initié des projets pour améliorer l’efficience. Deuxièmement, le secteur de la gestion et la distribution des marques ainsi que celui de l’énergie restent solides. Ensuite, l’immobilier et loisir est un secteur en pleine mutation avec beaucoup de développements à venir tant au niveau du secteur privé avec les différentes Smart City, qu’au niveau du secteur public avec les travaux d’infrastructure lancés depuis quelques mois.

Quels sont vos futurs projets ?
La Smart City de Beau-Plan dont la première phase de 10 460 m2 commerce et 6 700 m2 de bureau seront construits autour du lac. Les plans et études de faisabilité sont complétés. La stratégie marketing est mise en place depuis avril de cette année et la construction est prévue au courant du deuxième quart de 2019. La construction de la Greencoast International Primary School a commencé en mai de cette année pour une ouverture prévue en janvier 2019 pour les classes pré-primaires et primaires. Le coût total de la première phase est de Rs 90 millions. à terme, la Smart City de Beau-Plan comprendra des commerces, du divertissement et des bureaux ainsi qu’une zone résidentielle. Cette petite ville a pour vocation d’être multipolaire avec des aménagements de touts types.  Nous travaillons également sur un projet de Golf Resort qui sera aménagé au Nord-Ouest à proximité des hôtels de la côte de Balaclava sur environ 250 hectares.