Economie

New Aluminium Craft : contre vents et marées avec le soutien familial

L’aluminium demande moins d’entretien que le fer. L’aluminium demande moins d’entretien que le fer.

Être entrepreneur et fabricant de produits en aluminium apporte son lot de bonnes et de mauvaises surprises. Quand il s’agit de conjuguer les efforts au sein d’une famille solidaire, les périodes creuses sont moins difficiles à surmonter, comme c’est le cas pour Khatib Chuckoury. Ce trentenaire compte environ une quinzaine d’années d’expérience dans la fabrication de divers produits conçus à partir de ce métal malléable.

L’initiation de Khatib Chuckoury à la fabrication des produits en aluminium s’est faite dans plusieurs ateliers durant cinq ans. « Comme la plupart des artisans de ce secteur, dès qu’on a acquis une certaine expérience, on se met à son compte. J’ai travaillé dans des ateliers à Belvédère, Amaury et Mare d’Australia, entre autres. Je me suis ensuite dit que je pouvais commencer à voler de mes propres ailes », confie-t-il.

C’est ainsi qu’il fait ses débuts à Belvédère, mais la concurrence est féroce dans ce lieu qui compte plusieurs fabricants de produits en aluminium. Toutefois, la situation évolue dans le bon sens quand Khatib Chuckoury va s’installer à Quartier-Militaire où la compétition était plus saine.

Au début de son aventure solo, le jeune homme va à la rencontre d’éventuels clients qui commencent à bâtir leur maison. C’est un travail sans relâche qui exige de la persévérance. Pour Khatib Chuckoury, ses efforts sont payants, car désormais, grâce au bouche-à-oreille, les commandes pleuvent. Il devient vite renommé pour offrir un bon rapport qualité/prix. Le slogan de sa petite entreprise est de préserver la confiance des clients en leur offrant de la satisfaction.

« Cependant, actuellement, les affaires sont moins bonnes. Pour preuve, trois travailleurs qui m’aidaient dans la fabrication m’ont quitté récemment pour trouver bonne fortune ailleurs. Pendant l’année, il se peut que je n’aie pas de commandes fermes pendant deux à trois mois, mais grâce à ma famille, je m’en sors. Nous sommes très solidaires. Quand j’ai trop de tâches à effectuer, vu que je travaille seul, je refile certaines d’entre elles à mes frères et à un neveu », raconte Khatib Chuckoury.

Il compte des clients dans plusieurs endroits du pays, de Terre-Rouge à Curepipe, en passant par Port-Louis et Vacoas, entre autres. Quand une affaire est conclue avec un client, il prend un tiers du budget total en avance, ce qui lui permet de commander les matières premières et de commencer à les installer au fur et à mesure des autres paiements. Dans un passé pas si lointain, Khatib Chuckoury pouvait se déplacer par camionnette. Celle-ci a, cependant, subi des dommages après un accident. Néanmoins, il arrive à se déplacer chez les clients à moto et à transporter les ouvertures, placards, pièces de cuisines et autres dans un taxi-camionnette.

« L’aluminium est très prisé pour les nouvelles résidences, mais aussi pour remplacer des ouvertures en fer. C’est un matériau qui apporte plus de classe et requiert beaucoup moins d’effort pour l’entretien », dit-il. Les prix qu’il pratique diffèrent selon la demande du client, que ce soit pour les produits classiques ou avec décoration. Il utilise aussi de l’alucobond pour des placards et pour des cloisons.  Il a une page Facebook dédiée à son entreprise New Aluminium Craft et peut être contacté au 5746 0755.