Live News

Neuf mois de prison à Chady et Maunthrooa dans l'affaire Boskalis : «Mon client maintient qu’il est innocent» affirme Me Bhinda, l’un des avocats de Maunthrooa

Prakash Maunthrooa après le prononcé du verdict ce jeudi matin

« Nous laissons la justice suivre son cours. Nous laissons la Cour suprême se prononcer sur ce cas […] Mon client maintient qu’il est innocent ». Première réaction de Me Arun Bhinda, l’un des avocats de Prakash Maunthrooa, après que ce dernier et Siddick Chady ont été condamnés à neuf mois de prison chacun pour corruption et complicité respectivement dans l'affaire Boskalis. Cela dans l'allocation d'un contrat à la firme néerlandaise Boskalis International en 2006 pour des travaux de dragage dans le port.

Le verdict a été prononcé en Cour intermédiaire ce jeudi matin 21 novembre par la magistrate Wendy Rangan.

Les deux hommes avaient été jugés coupables le 13 novembre 2019 dans cette affaire.

Me Arun Bhinda précise qu’ils ne sont «pas d’accord avec le jugement», raison pour laquelle ils ont décidé de faire appel.

Rappelons que Siddick Chady a été reconnu coupable sous une accusation de corruption. Cela pour avoir, selon la poursuite, reçu un pot-de-vin de 25 000 euros de Gilbert Philippe le 8 janvier 2007. Siddick Chady était accusé d'avoir «emmené la compagnie hollandaise Boskalis à régler une dette de 25 000 euros qu'il avait auprès de Gilbert Philippe».

De son côté, Prakash Maunthrooa a été jugé coupable sous une accusation de complicité. Cela pour avoir, selon la poursuite, en 2006 organisé une rencontre secrète entre Siddick Chady et Pieter Boer représentant de la compagnie Boskalis en but de faciliter le paiement d'un pot-de-vin à Siddick Chady.

A l'époque, Siddick Chady occupait le poste de président de la Mauritius Ports Authority (MPA), alors que Prakash Maunthrooa était le directeur de la MPA.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !