Blog

Nécrologie : adieu, mon frère Reza

Reza

Tu nous as quittés, Reza. Ces mots résonnent en chacun de nous, comme s’ils étaient creux et que tout ceci n’était pas réel. Les dernières paroles que nous avons échangées la veille de ton décès, alors que tu étais sur ton lit d’hôpital, resteront à jamais gravées dans ma mémoire : « Bann verminn kouma nou pa pou ale asterla sa, Poison ! » Seul notre cercle d’amis comprendra la signification de ces mots. Ce jour-là, j’avais l’impression que tu savais. Cela se lisait sur ton visage. Je t’ai alors demandé de te reposer.

Je garderai de toi le souvenir d’un homme gentil, attendrissant, serviable et unique, qui souriait en toute circonstance. C’était d’ailleurs ta marque de fabrique, ce sourire contagieux auquel on ne pouvait résister. Tu auras donné tout leur sens aux termes « bon vivant ». Les grimaces que tu faisais pour nous raconter tes blagues étaient uniques et nous faisaient tant rire. Merci pour cela.

Certains de tes collègues, moi compris, ont eu la chance de côtoyer tes proches. La complicité qu’il y avait entre toi et ton épouse Samirah, j’en ai été témoin. Nous avons aussi partagé des moments spirituels, toi et moi. Nombre d’entre nous se souviendront des iftaars que nous organisions au bureau à ton initiative. Des moments inoubliables. Je me souviens qu’un dimanche soir, je n’avais pas pu y assister. Ce soir-là, tu étais venu à la maison pour me remettre les gâteaux et le dîner.

Bien au-delà de notre relation de collègues, nous étions avant tout et surtout des amis. Tu as rejoint Le Défi Media Group pratiquement au même moment que moi. Tu as grandi dans la profession. De chauffeur, tu es passé photographe. Tu étais un employé dévoué, qui ne rechignait pas devant la tâche qui lui était confiée.

Je me souviendrai toujours de cette fameuse journée que nous avons passée pendant les Jeux des îles avec Bye Rahim. Ou encore des moments forts que nous avons partagés avec tous nos amis en commun. Puis, il y avait ce trajet en 4x4 avec notre ami et collègue Fareed. Nous nous dirigions vers Pamplemousses. Tu m’avais fait rire jusqu’aux larmes. Aujourd’hui, les larmes de joie ont été remplacées par des larmes de tristesse.

Mais je sais que tu es au ciel, « Rond ». Que Dieu t’accorde la plus merveilleuse des places. Tu la mérites tant. C’est le cœur lourd que je te dédie ces quelques mots. Au nom de toute l’équipe du Défi Media Group, nous présentons nos plus sincères condoléances aux proches de Reza Pheerungee.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Food Donation