Explik Ou Ka

Né en France d’une mère mauricienne : Il ne peut obtenir la nouvelle carte d’identité biométrique

Pour octroyer une carte d’identité nationale à un étranger, il faut obtenir l’aval du Prime Minister’s Office (PMO). Pour octroyer une carte d’identité nationale à un étranger, il faut obtenir l’aval du Prime Minister’s Office (PMO).

Olivier M., habitant Flic-en-Flac, explique qu’il est venu à Maurice en 2011 après avoir tout vendu en France. « J’ai décidé de faire ma vie à Maurice tandis que ma mère a, elle, choisi de prendre sa retraite et rentrer dans son pays natal », précise cet homme de 38 ans. 

Selon ses dires, sa mère est Mauricienne et son père Français. « Lors de ma venue en 2011, j’ai reçu ma carte d’identité mauricienne qui était alors l’ancienne carte écrite à la main », explique Olivier qui a vécu sans souci jusqu’à ce qu’il décide de se conformer aux lois et d’entamer les démarches pour obtenir sa nouvelle carte d’identité biométrique.

« J’ai décidé de faire ma carte d’identité au bureau de l’état civil, mais alors que les démarches avaient été entreprises depuis deux ans pour obtenir ma nouvelle pièce d’identité biométrique, elles bloquent ». Il soutient que les officiers lui ont refusé la nouvelle carte d’identité. « Lorsque je les ai questionnés, les officiers m’ont expliqué que je ne pourrais pas obtenir la nouvelle carte car l’ancienne carte m’avait été remise par erreur ». Comment est-ce possible ? Comment une telle erreur a pu se produire ?, se questionne le trentenaire. « Ce n’est pas logique que l’ancienne m’ait été octroyée pour ensuite me dire qu’elle m’a été accordée par erreur », fulmine Olivier. Le hic est qu’il vit en concubinage à Maurice. « J’ai un enfant à élever et qui est Mauricien. De plus, j’ai tout vendu en France pour vivre à Maurice et je n’ai plus rien là-bas », dit-il. Les autres tracasseries viennent du fait que le père de famille se retrouve sans emploi fixe car, sans carte d’identité, il ne peut être employé. « Je ne peux postuler à un emploi, car on me réclame la nouvelle carte biométrique ; je suis contraint d’exercer comme maçon », argue le père de famille. « Je lance un appel aux autorités afin qu’elles puissent comprendre ma situation et me régulariser », lâche-t-il.

« Il faudra obtenir l’aval du Prime Minister’s Office »

« Il faut comprendre qu’en règle générale, il faut impérativement qu’un des parents soit Mauricien. Par la suite, il faut présenter l’extrait de naissance du parent mauricien au bureau de l’état civil et aussi le certificat de nationalité de l’enfant. « Selon des règles bien établies, pour octroyer une carte d’identité nationale à un étranger, il faudra obtenir l’aval du Prime Minister’s Office (PMO) », explique Mario Ayelou, registrar au bureau de l’état civil. « Une fois l’accord donné, ce dernier aura accès aux facilités en tant que Mauricien », ajoute-t-il. Selon les dires de notre interlocuteur, si sa mère avait rejeté sa nationalité mauricienne, il y aurait eu une possibilité de faire un Resumption of Nationality mais étant donné que l’enfant est déjà majeur, il ne peut obtenir la nationalité du parent. Il lui faudra donc se tourner vers le PMO pour que le nécessaire soit fait, déclare-t-il.


 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !