Politique

Navin Ramgoolam : «Ils sont dans leur tour d’ivoire sans réaliser à quel point ils sont impopulaires»

Le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, a fait ressortir qu’il n’y aura pas de règlements de comptes s’il se retrouve au pouvoir après les prochains scrutins. Il a ensuite dit qu’il instituera des commissions d’enquête afin de faire la lumière sur certains organismes tels que Mauritius Telecom. Le leader des rouges, qui était en conférence de presse au Voilà Bagatelle Hotel à Moka, a aussi fait le bilan du meeting du 1er-Mai du PTr. 

« Ils sont dans leur tour d’ivoire, dans leurs berlines aux côtés de leurs gardes du corps sans réaliser à quel point ils sont impopulaires. Ils ne sont pas au courant de la situation. Vous n’avez qu’à constater leur langage corporel après les meetings », a-t-il ajouté.

Suspension de Raj Dayal

Navin Ramgoolam a ensuite commenté la suspension du député Raj Dayal du bureau politique du MSM. « Sa suspension n’a été qu’une diversion. Mais le grand militaire Dayal, qui s’est dit embêté par le ministre mentor, s’est fait avoir une fois de plus. La roue des Jugnauth s’est aplatie. Ils peuvent jubiler mais leurs jours sont comptés. » 

Concernant la tenue du meeting du 1er-Mai du PTr, Navin Ramgoolam a fait ressortir que celui du parti se basait sur trois critères : le nombre, la composition et l’enthousiasme. Ce dernier n’a pas manqué de piétiner la MBC. Selon le leader du PTr, il y aurait une « manipulation outrancière » des images du 1er-Mai par la chaîne nationale. « Nous prendrons des actions concrètes envers ceux qui enfreignent la MBC Act. Si enn meeting 1er-Mai koumsa, ki kalite manipilation pou fer pandan kampagn elektoral ? »

Immigration Act et ICT Act

Les amendements à l’Immigration Act ont ensuite été commentés. « Cette loi a été utilisée pour empêcher un pilote d’Air Mauritius de rester à Maurice bien qu’il allait épouser une Mauricienne. Il y a un colourable device dans cette affaire. La chronologie des événements en dit long... Le fait que le Premier ministre décide qui est indésirable ou pas n’est pas du tout objectif. Quel message le gouvernement envoie-t-il aux investisseurs étrangers ? Une fois au pouvoir, je prends l’engagement d’abolir les amendements à l’ICTA Act et d’abroger les amendements à l’Immigration Act. Ou pa pas enn lalwa pou target enn sel dimounn », a-t-il conclu.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !