Politique

Navin Ramgoolam : «Aucun ministre des Finances n’a touché aux réserves de la BoM»

Navin Ramgoolam Navin Ramgoolam face à la presse, mardi après-midi, à l’hôtel Hennessy Park, à Ébène.

Le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, n’a pas mâché ses mots concernant le Budget présenté le lundi 10 juin. Selon lui, c’est un exercice sans vision et le gouvernement va faire quelque chose sans précédent en puisant des réserves spéciales de la Banque de Maurice.

Face à la presse, mardi après-midi, à l’hôtel Hennessy Park, à Ébène, il a soutenu que le budget est sans structures et ne s’attaque pas aux problèmes fondamentaux. « Il n’y a pas des mesures macroéconomiques. Il y a beaucoup d’effets d’annonce. C’est un Budget ‘confetti’ avec des mesures ‘panadol’. Lors de la campagne électorale de 2014, ce gouvernement avait promis le miracle économique en cas de victoire, mais c’est un cauchemar économique qu’on a vécu ces dernières années », estime-t-il.

Le leader du PTr a indiqué que le gouvernement n’a pas le droit de puiser des fonds spéciaux de la Banque de Maurice. « Il faut les préserver pour augmenter le capital de la Banque. Depuis l’accession du pays à l’indépendance, aucun ministre des Finances n’a touché à ces réserves. »

Selon lui, le gouvernement a baissé artificiellement la dette publique. « Il achète des dollars pour renflouer la dette. La roupie va se déprécier encore plus vite et le coût de la vie va augmenter. Il force les compagnies d’État à acheter les bons du Trésor. C’est une malhonnêteté incroyable. La Banque centrale risque la banqueroute. »

Le leader des rouges a indiqué que dans le budget 2016/2017, le ministre des Finances avait annoncé plusieurs objectifs, mais il n’y a pas eu des résultats. « Au lieu d’avoir plus d’entrepreneurs, comme préconisé dans le Budget précédent, ils sont plusieurs qui ont fermé leurs portes et dans le même temps, le chômage chez les jeunes et les femmes est en hausse. » Ce dernier a indiqué que l’économie bleue n’a pas décollé et que les Seychelles et les Maldives font mieux que Maurice dans le secteur touristique. Il a aussi souligné que ce gouvernement avait promis la construction de 10 000 logements sociaux en cinq ans, mais que jusqu’à présent 1 358 ont été réalisés.

Navin Ramgoolam a indiqué que Maurice risque de devenir comme la Grèce avec une dette insoutenable. Il a aussi souligné que le prix des produits pétroliers a connu une baisse, mais trouve que ce n’est pas suffisant.

« Il a pris des mesures que j’avais évoquées dernièrement comme les voitures hors-taxe pour les chauffeurs de taxi tous les quatre ans et Rs 2 500 par tonne de canne aux producteurs. »

Commentant l’avance de Rs 1 000 qui sera accordée mensuellement aux fonctionnaires en attendant la publication du rapport du Pay Research Bureau, il se demande ce qu’il en est pour les employés du secteur privé.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor