Live News

Naufrage à Pointe-d’Esny : pas de trace de déversement d'huiles, l’expertise étrangère sollicitée 

Le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, et celui de l'Environnement, Kavi Ramano, étaient tous deux à Mahébourg, ce matin, dimanche 26 juillet, pour suivre l'évolution du navire en difficulté depuis samedi soir au large de Pointe-d’Esny, au sud-est de Maurice.

Le ministre de la Pêche a déclaré à la presse que, pour le moment, il ne fallait pas s’alarmer car aucune trace de déversement d’huiles n'avait été observée. Mais que la situation est suivie de près pour parer à toute éventualité.

Sudheer Maudhoo explique qu'un groupe de travail s’est réuni aujourd’hui avec les autorités concernées. Le ministre a annoncé qu'une  convention de sauvetage (« Salvage Agreement ») sera mise sur place et qu'une expertise étrangère sera sollicitée pour pouvoir enlever le navire. Car « nou pena tou bann teknik pour anlev sa bato la », a-t-il fait ressortir. 

Sudheer  Maudhoo a fait savoir que son ministère et les autorités concernées dresseraient un constat de l'impact sur les coraux, entre autres.

Pour ce qui est de l’évacuation des membres d’équipage du navire Wakashio, qui se trouve à trois kilomètres du rivage, le ministre de l’Environnement a expliqué que des dispositions seraient prises pour assurer la coordination. 

Kavi Ramano a ajouté que les protocoles de la COVID-19 et de la mise en quarantaine seraient appliqués en cas d'évacuation. Il a indiqué que des éléments de la National Coast Guard et de la Special Mobile Force ont été déployés à Pointe-d'Esny. Le National Emergency Operations Command a été aussi activé.
Selon nos informations, une vingtaine de personnes se trouvent à bord. 

Ce navire battant pavillon panaméen avait quitté la Chine pour le Brésil.

L’opération de secours s’annonce difficile en raison de l’état de la mer.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !