Live News

Naufrage du MV Wakashio Mahendra Nundlall : « Il y a eu des manquements quelque part »

Les travaux de la Court of Investigation instituée pour faire la lumière sur le naufrage du MV Wakashio ont repris ce matin 11 janvier 2022. La Court of Investigation est présidée par l’ancien Puisne Judge Abdurrafeek Hamuth, assisté de Jean Mario Geneviève, Marine Engineer et Marine Surveyor, et de Johnny Lam Kai Leung, Marine Surveyor.

C’est l’inspecteur de la National Coast Guard (NCG) Mahendra Nundlall qui a déposé ce matin. Il a fait comprendre que l’officier Ujoodah avait pour but de regarder la ‘sea vision’ alors que l’officier d’Abacoushna exécutait d’autres tâches dans  l’ʹoperations roomʹ.

 « Quant à moi, je devais préparer un rapport pour le soumettre au commandant Manu. Vers 19 h 10 le 25 juillet 2020 l’officier Ujoodah m’a informé qu’il y a un navire qui rôdait à 6 milles nautiques près du pays. Il m’avait également souligné qu’il avait déjà appelé au poste de Pointe-du-Diable afin de demander aux officiers présents d’entrer en contact avec le navire et de demander au capitaine de changer sa trajectoire » a-t-il dit. Ce dernier a fait comprendre que de par son expérience, être à 6 milles nautiques n’est pas préoccupant. « J’ai 35 ans de service au sein de la NCG et j’ai déjà vu des navires traverser à 3 milles nautiques et par la suite, ils changent de trajet. Du coup, je me suis dit que ce navire allait faire la même chose et qu'il n'y avait pas lieu de s’inquiéter. Mais je lui ai demandé de faire un suivi de la trajectoire », a-t-il souligné.

L’inspecteur a indiqué, par la suite, que vers 20 h 00, l’officier Ujoodah lui a une nouvelle fois informé que le navire est à 1, 5 mille nautique de Pointe d’Esny. « C’était près du pays. J’ai demandé à l’officier Ujoodah et l’officier d’Abacoushna d’entrer en contact avec la station de Blue Bay et celle de Mahébourg afin d’entrer en contact avec le navire », a-t-il affirmé. Selon lui, il y a eu des manquements quelque part. « Peut-être qu'il y a eu une erreur humaine. Si on avait suivi le navire correctement alors on n’aurait pas pu arriver à cette situation », a-t-il fait comprendre.

 

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !