Economie

National Skills Development Programme : le HRDC veut former 2 000 jeunes jusqu’à juin 2019

National Skills Development Programme Les formations sont axées sur les demandes des entreprises.

Comment concilier les besoins des entreprises et la formation ? Le Human Resource Development Council veut relever le défi avec son programme de développement des talents.

Des formations axées sur les demandes des entreprises. Tel est l’objectif du National Skills Development Programme (NSDP). L’enjeu est de former les jeunes sans emploi en leur faisant acquérir les compétences requises pour répondre aux fortes demandes sur le marché du travail.

En ce début d’année, le Human Resource Development Council (HRDC) relance les appels à candidature à l’intention des jeunes de 16 à 35 ans, ayant eu des parcours académiques commençant au niveau du CPE jusqu’au HSC. Les entreprises sont également appelées à s’enregistrer au programme. « Nous espérons avoir au moins 2 000 jeunes qui puissent bénéficier de ces formations, pour cette année budgétaire, donc jusqu’à juin 2019 », indique le Dr Harris Neeliah du HRDC. Le NSDP comprend une formation théorique et pratique, un stage en entreprise, et la possibilité d’être employé en fin de formation au sein de l’entreprise. Le programme (formation et stage) dure entre 3 et 12 mois. Pour le Dr Neeliah, tout le succès de ce programme repose sur le fait que bon nombre de ces jeunes ont trouvé de l’emploi, notamment dans certains secteurs clés, après leur formation.

Le Dr Neeliah explique que l’instrument principal concerne les entreprises qui ont des postes vacants qui doivent pouvoir être remplis par des jeunes ayant une formation appropriée. Les programmes de formation sont, par la suite, développés conjointement par les entreprises et des centres de formation. Les programmes sont structurés en fonction des besoins des entreprises. À noter que les entreprises qui participent au NSDP effectuent la sélection des trainees selon leurs critères de sélection. « De leur côté,  les stagiaires doivent aussi démontrer une bonne volonté/attitude envers le programme de formation et subséquemment le travail, s’habituer à la culture de l’entreprise et acquérir les compétences techniques », fait encore ressortir le Dr Neeliah.

Les secteurs qui recrutent le plus sont le tourisme (30 %), les technologies de l’information et de la communication (TIC) (26 %), la construction (12 %), le health & social care et le nursing & paramedics (12 %). Les autres secteurs sont le commerce (de gros et de détails), l’économie océanique, la sécurité, les environmental services, le domaine cinématographique et le secteur financier, entre autres.

Le HRDC invite les jeunes qui sont au chômage à s’inscrire au programme sur le site www.nsdp.hrdc.mu. Les entreprises souhaitant participer au NSDP peuvent contacter la HRDC au 454 4009. Par ailleurs, tous ces programmes répondent aux critères d’agrément de la Tertiary Education Commission (TEC) ou de la Mauritius Qualifications Authority (MQA).


Les derniers chiffres

Depuis l’application du programme en novembre 2016

5 125 jeunes sans emploi ont commencé leur programme de formation

2 900 jeunes ont complété leur formation

1 850 jeunes ont trouvé un emploi au sein des entreprises après leur formation

163 programmes de formation ont été approuvés à ce jour

151 entreprises ont participé au programme NSDP


Financement

Les frais de formation sont pris en charge par le HRDC. Le coût des programmes diffère et peut être financé à hauteur de Rs 30 000 par personne pour une durée de trois à six mois.

Une allocation mensuelle de Rs 6 000 est offerte (par le HRDC) à chaque participant pendant la durée des cours et stages. En général, les employeurs complètent l’allocation, ce qui fait partie de leurs stratégies de rétention.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective