Actualités

National Human Rights Commission : Namrata Gaya-Teeluckdharry perçoit un salaire mensuel de Rs 110 000

Namrata Gaya-Teeluckdharry Namrata Gaya-Teeluckdharry

Bénéficie-t-elle de faveurs et de privilèges à la National Preventive Mechanism Division (NPMD) de la National Human Rights Commission ? C’est ce qu’a voulu savoir le député Reza Uteem du Mouvement militant mauricien. Il a interpellé l’Attorney General, Maneesh Gobin, à ce sujet mardi.

Namrata Gaya-Teeluckdharry était employée à temps partiel le 21 février 2018 pour une durée de quatre ans. Mais, le 20 août 2018, elle est passée au statut d’une employée permanente, soit moins d’un mois après la démission de son époux, Sanjeev Teeluckdharry, comme Deputy Speaker. Ce dernier a quitté son poste le 27 juillet après la publication du rapport de la Commission d’enquête sur la drogue.

Depuis que Namrata Gaya-Teeluckdharry est devenue une employée permanente, elle perçoit un salaire mensuel de Rs 110 000. Elle reçoit aussi d’autres allocations. Concernant le car benefits, elle a 100 % de Duty Exemption sur une voiture de 1850 à 2250 cc. Au cas où elle ne prend pas cette option, elle a droit à une allocation mensuelle de Rs 9 000 pour la voiture ou elle peut bénéficier d’une voiture officielle de la police avec chauffeur.

Pour les facilités d’emprunt, elle est éligible aux  facilités  prévues dans le rapport du Pay Reseach Bureau de 2016. L’épouse du député du Mouvement socialiste militant perçoit aussi Rs 15 940 comme allocation d’essence ou Rs 13 395 pour le diesel si elle opte pour une voiture officielle du gouvernement. Elle reçoit aussi 5 % de son salaire annuel comme Passage Benefits.

Le député Reza Uteem a demandé à  Maneesh Gobin si elle bénéficie des faveurs à la NPMD ? « A-t-elle des privilèges ? Est-ce vrai qu’elle n’a jamais visité les prisons réservées pour les hommes ? Combien de visites a-t-elle effectué », a demandé le député mauve. L’Attorney General a précisé qu’il n’avait pas les renseignements recherchés en sa possession.

À noter que le poste de Deputy Chairperson de la NPMD est toujours vacant après le non-renouvellement du contrat de Me Hervé Lassémillante. Michel Vieillesse est, lui, un employé à temps partiel de cette division.