Live News

Natacha Barello redonne vie aux saris

Natacha Barello Natacha Barello s’est lancée dans des projets de recyclage en 2010.

Elle milite pour l’écologie et contribue à l’économie circulaire à travers ses projets. Natacha Barello, entrepreneure sociale et fondatrice de la marque Eko Chic, est la tête pensante de « The Sari Awakening ». Ce projet consiste à recycler de vieux saris. Elle nous parle de ce projet...

Une deuxième vie est donnée aux saris.
Une deuxième vie est donnée aux saris.

Chaque pièce créée est unique, confectionnée par les soins d’artisans locaux. À travers Eko Chic, Natacha Barello transmet sa passion pour l’écologie. « L’écologie nous concerne tous et s’applique à chaque instant de nos vies. »

À 46 ans, c’est une entrepreneure sociale qui a fondé sa marque Eko Chic. Mais pour mieux comprendre son projet, il faut remonter dans le passé et retracer son parcours. C’est un burn-out qui l’a poussée à se réinventer et à se repositionner dans le monde professionnel.

Après des études à Londres et à Paris en management touristique et de loisirs, elle a enchaîné quelques expériences professionnelles dans des hôtels de luxe, avant d’intégrer l’aviation privée.

« En 2010, en passionnée d’artisanat que je suis, je décide de créer Ekolozik et je commence par fabriquer des objets en papier mâché avec des journaux et toutes sortes de papiers », raconte-t-elle.

Après le succès d’Ekolozik, d’autres projets sur le thème du recyclage créatif verront le jour. De ses inspirations, elle lance Eko Chic, une marque de son entreprise Atelier Designs Ltd. C’est une entreprise sociale qui pratique activement l’économie circulaire. Elle récupère les déchets auxquels elle donne une seconde vie, avec l’aide précieuse d’artisans locaux, qui fabriquent tout à la main.

« Je me fixe pour mission de toujours collaborer avec un ou des artisans pour mettre en valeur mes idées et leurs talents. Les hôtels et d’autres entreprises nous soutiennent en nous donnant des matériaux à recycler. Et d’autres nous commandent du mobilier style upcycling. Les meubles en palette ou en bois recyclés chics n’existaient pas encore vraiment à Maurice. »

En 2015, elle décide de faire une pause pour se consacrer à son fils. De retour fin 2019, elle lance The Sari Awakening, travaillant cette fois avec un tissu : le sari.

Des pièces uniques fabriquées à la main et à Maurice. « Nos artisanes continuent à apprendre et à évoluer grâce aux collaborations avec des designers et des étudiants en Fashion & Design », explique-t-elle.
Selon elle, l’écologie est une vraie façon de vivre : « Les grosses entreprises ont leur responsabilité. Je pense que nous devrions commencer à motiver les entreprises à s’intéresser de plus en plus à leur pollution. La ville de San Francisco est un exemple exceptionnel de cette collaboration entre l’État, les citoyens et les entreprises. Tout le monde se sent concerné et les déchets sont correctement recyclés. C’est une des premières villes au monde à avoir un minimum de déchets et d’impact sur la nature. »

La fondatrice d’Eko Chic est d’avis que l’écologie nous concerne tous : « Il est grand temps que nous en fassions notre mode de vie. Nous voulons continuer à proposer aux entreprises des solutions créatives pour les débarrasser de leurs déchets, tout en continuant à collaborer avec des PME et d’autres artisans pour leur savoir-faire. »

En projet : de nouvelles matières qui seront transformées en nouveaux objets design. « Nous allons aussi collaborer avec pas mal de designers pour proposer au public des collections de vêtements et d’objets encore plus proches de leurs demandes. Nous espérons avoir les budgets pour rester écolos et lancer notre boutique en ligne. »

The Sari Awakening

Natacha Barello privilégie l’économie circulaire, en offrant de l’emploi aux artisans.
Natacha Barello privilégie l’économie circulaire, en offrant de l’emploi aux artisans.

The Sari Awakening a deux objectifs principaux. Le premier est de recycler de manière créative les vieux saris. Ceux-ci ont une histoire, une vie bien à eux. L’idée était aussi de donner du travail à des femmes artisanes de l’ONG Beautiful Lokal Hands. Celles-ci avaient perdu leur travail à cause du Covid-19, car elles fabriquaient des objets vendus exclusivement touristes.

« Aujourd’hui, elles travaillent pour des revenus qu’elles fixent et que nous ne négocions pas. Nous croyons fermement que la nouvelle économie locale repose sur cette collaboration des PME, ONG et entreprises privées. Ce qui permet à un acteur d’intervenir à chaque étape de l’élaboration du produit et ainsi tout le monde est gagnant. » C’est aussi l’occasion de valoriser le savoir-faire.

The Sari Awakening propose des produits divers à base de saris recyclés : des vêtements en passant par les accessoires de mode ou encore de la déco pour la maison. Le sari est mis en valeur au maximum. « La beauté de la matière et son histoire sont préservées et les produits adaptés en fonction des tissus. C’est la créativité en continu et c’est ce que j’aime », souligne-t-elle.

« The Sari Awakening » propose aussi des accessoires de mode.

« The Sari Awakening » propose aussi des accessoires de mode.

« The Sari Awakening » propose aussi des accessoires de mode.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !