Live News

Nando Bodha : «Que les contrats publics ne soient pas des chantiers pour la fraude»

«Il faut mettre de l’ordre dans la façon de faire le Procurement au sein du gouvernement et des ministères. » Déclaration de Nando Bodha dans un message audiovisuel envoyé à toute la presse dans l’après-midi du jeudi 16 décembre 2021. Il a insisté qu’il faut plus de transparence et de respect des règlements. « Que les contrats publics ne soient pas des chantiers pour la fraude et la corruption », a précisé le leader du Rassemblement Mauricien. Puis il s’en est pris au Premier ministre au sujet de l’achat controversé de Molnupiravir, en reprenant des extraits des interventions publiques faites récemment par ce dernier.

Nando Bodha a fait référence à celle du 14 décembre, lors de l’inauguration du fly-over Dowlut à Phœnix, dans laquelle Pravind Jugnauth aurait dit : « Mwa mo finn aprann dan Parlman. Mo trouv sertin linformasion ki finn vinn dan piblik. Evidaman li finn interpel nou kom enn gouvernnman. » 

Or, selon le leader du Rassemblement Mauricien, quelques jours plus tôt, soit le 10 décembre, le chef du gouvernement aurait dit à la MBC que le ministère de la Santé aurait reçu environ un million de doses de Molnupiravir le 7 décembre. « Lamem la, mardi, nou finn resevwar enn million doz Molnupiravir ki enn nouvo medikaman kont viris la e li pli efikas si ou pran li boner dan maladi la », aurait laissé entendre le Premier ministre, selon Nando Bodha. 

Le leader du Rassemblement Mauricien estime qu’il est impossible que Pravind Jugnauth ne savait rien de cette affaire. Il a souligné qu’il y a un High-Level Committee présidé par nul autre que le Premier ministre, avec les ministres de la Santé et des Finances ainsi que des hauts cadres. « Quel est le rôle de ce comité qui se rencontre supposément chaque jour pour prendre de grandes décisions ? On va me dire que lors des réunions de ce comité, on n’a pas discuté d’un dossier aussi important que le stock de Molnupiravir, qui est un ‘life-saving drug’ comme le dit le ministre Jagutpal, qui plus est dans un moment où on recense des morts de la COVID-19 ? » s’est-il demandé. 

Nando Bodha a rappelé ce qu’a laissé entendre le ministre de la Santé à l’Assemblée nationale il y a quelques jours. « Il a justifié en deux fois l’acquisition, la quantité et le prix de ces médicaments. Aujourd’hui on voit un Premier ministre qui ne peut pas prendre une décision et qui met tout le scandale sur le dos des fonctionnaires », a-t-il dit. Il a réclamé la démission du Dr Kailesh Jagutpal. « Il y a eu trop de scandales au ministère de la Santé à coup de milliards de roupies pour l’achat de médicaments dans le traitement de la COVID-19 », a-t-il conclu.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !