Live News

Nando Bodha : «Le peuple attend des solutions urgentes et concrètes»

L’organisation des courses hippiques, les tensions sociales, l’économie, la politique… Autant de sujets évoqués ce vendredi par Nando Bodha, leader du Rassemblement mauricien et membre de la plateforme de l’Espoir. C’était lors de l’émission « Au Cœur de l’Info » animée par Jugdish Joypaul et Ashna Nuckcheddy sur Radio Plus. 

Courses hippiques

Pour Nando Bodha, l’éviction du Mauritius Turf Club (MTC) du Champ de Mars serait une manœuvre visant à « éliminer le MTC qui se dresse contre le système ». « C’est une collusion machiavélique. La Gambling Regulatory Authority dit qu’elle ne peut pas octroyer de permis au MTC en l’absence de contrat avec la mairie et cette dernière dit la même chose, faute de permis de la GRA », déplore-t-il. 

Tensions sociales

Le leader du Rassemblement mauricien se dit attristé par les incidents survenus dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 avril. La flambée des prix, poursuit-il, alimente un sentiment de colère grandissant dans l’ensemble de la population. « Des gens n’arrivent plus à manger à leur faim. Ce n’est pas seulement l’affaire d’une région ou d’une communauté, comme on souhaite le faire croire. Le peuple attend des solutions urgentes et concrètes », avance-t-il. Nando Bodha s’interroge aussi sur la nécessité qu’il y avait pour la police de faire usage de gaz lacrymogène et de tirer à balles réelles sur des manifestants.

Economie

Pour l’ancien ministre, les Mauriciens seraient confrontés à une injustice sur le plan économique : « D’un côté, la population fait face à la misère. De l’autre, elle assiste à des gaspillages de fonds publics. » Selon Nando Bodha, n’importe qui ne peut pas devenir ministre des Finances. « Il ne suffit pas d’être un comptable. Lorsqu’on gouverne un pays, il faut savoir prendre le pouls du peuple. Or ce gouvernement gouverne avec arrogance et n’est pas à l’écoute du peuple », estime-t-il.

Le député de la circonscription n°16 (Vacoas/Floréal) partage l’avis du leader de l’opposition, Xavier Luc Duval, selon lequel certains gros projets doivent être mis en attente : « Il faut hiérarchiser les priorités pour que les investissements génèrent des emplois et qu’il y ait un effet multiplicateur. » 

Politique

Nando Bodha affirme que la campagne de la plateforme de l’Espoir pour les élections municipales est lancée : « Nous irons à travers le pays. Le 6 mai, nous seront dans la circonscription du Premier ministre, au n° 8. Nous nous présenterons comme une alternative crédible. » Au sein du Mouvement socialiste militant, il croit observer une certaine démotivation. « Il y a un problème de leadership. C’est un petit groupe qui contrôle le parti », soutient-il. Enfin, concernant le Parti travailliste, il indique que celui-ci « pe fer so sime ». 

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !