Live News

Nandanee Soornack réclame Rs 25 millions à la NPFL

Le procès intenté par la femme d’affaires Nandanee Soornack à la National Property Fund Limited (NPFL) est appelé en Cour suprême ce matin. Elle conteste le fait que la NPFL ait pris possession de son appartement au Diplomat Garden à Floréal.

Nandanee Soornack y habitait avant qu’elle ne quitte le pays en décembre 2014. Il s’agit d’un projet résidentiel de l’ex-BAI Group.  

Dans sa plainte, Nandanee Soornack affirme qu’elle habitait dans cet appartement depuis 2004. Elle soutient que depuis 2016, les administrateurs du groupe BAI ont transféré cet appartement à la NPFL.

Nandanee Soornack demande ainsi à la cour suprême d’empêcher la NPFL de disposer de ce bien immobilier.

Nandanee Soornack dit avoir fait l’acquisition de cet appartement pour la somme de Rs 5 millions avec une facilité de crédit auprès du défunt BAI Group.

Elle précise qu’elle a aussi contracté un emprunt à hauteur de Rs 3 millions auprès de la Barclays Bank en vue de terminer la construction.

Toutefois, en 2009, un grave problème de fuite d'eau, perturbant ainsi l’installation électrique de l’appartement, est survenu. Elle dit n’avoir eu d’autre choix que de déménager en attendant les travaux de réparation. Résultat : l'acte authentique de vente n'a pas pu être signé avec ces défauts de construction.

Toutefois, elle dit avoir obtenu la garantie que ce bien immobilier lui appartient et qu’elle ne doit pas s’en inquiéter.

Depuis 2004, Nandanee Soornack affirme avoir investi plus de Rs 6 millions dans les travaux de rénovation.

Vu sa connexion avec un parti politique et craignant qu’elle ne soit oppressée après l’installation d’un nouveau gouvernement en décembre 2014, elle dit avoir quitté le pays, et depuis 2016, la NPFL qui est l’administrateur des biens de la BAI, a déposé plusieurs actions en Cour suprême au sujet de cet appartement.

Nandanee Soornack demande ainsi un ordre de la Cour suprême pour empêcher la NPFL de disposer, vendre ou d’hypothéquer cet appartement. Et d’annuler tout transfert de ce bien immobilier à la NPFL. Dans la foulée, elle réclame aussi à la NPFL des dommages de Rs 25 millions.

  • Ed nou pou kont ou!

  • Mauritius Finance

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !