People

Nalini Aubeeluck : «Je n’ai pas ma langue dans ma poche …»

Nalini Aubeeluck

Qui suis-je ?

Nalini Aubeeluck, 42 ans, née à Curepipe. J’ai fondé la 'Nalini Dance Company', en 1997, et je suis fière d’être la pionnière de la danse bollywoodienne à Maurice. J’ai été présentatrice de télé, dont la Miss Météo, j’ai produit la toute première télé-réalité mauricienne et suis aussi actrice. J’ai joué dans une douzaine de courts-métrages et trois longs-métrages. Je suis la toute première Mauricienne à être nominée pour une académie internationale, le 'Sotigui Award', qui célèbre les acteurs du continent africain et sa diaspora. J’aime constamment me lancer des défis et pousser mes limites et me suis convertie en entrepreneure' il y a une dizaine d’années.

Mon plus grand amour

Mon travail, car il ne dépend que de moi et je suis sûre de ne pas être déçue. Je travaille énormément, sans même m’en rendre compte, car c’est avant tout la passion. Je me suis rendue compte que, sans le travail, on ne peut être la meilleure version de soi.

Mes faiblesses

Je suis impulsive. Je n’ai pas ma langue dans ma poche quand il le faut.

Mes forces

Ma relation intime avec Dieu, qui me donne la force de surmonter toutes les pentes. Ma famille me soutient dans toutes mes idées folles et ma discipline.

Mes passions

J’aime le cinéma, je regarde les films différemment, tout en observant les jeux des acteurs. J’aime également écrire des histoires, des poèmes. Je prends beaucoup de plaisir à voyager, pour découvrir d’autres cultures, mais surtout pour m’évader et me ressourcer.

Mes accomplissements

Le merveilleux homme qu’est devenu mon fils, Hans, 25 ans, qui détient un diplôme est maintenant 'cabin crew' pour la compagnie nationale. Aussi, j’ai réussi en tant qu’artiste dans un pays où les artistes n’ont pas beaucoup d’opportunités.


Je vous dévoile tout... Plutôt…

Poisson salé ou mines frites ?
Définitivement poisson salé. Mon ami Noor qui nous a dit adieu l’an dernier le savait.

Robe de cocktail et talons aiguilles ou jeans et basket ?
Sans hésiter, robe de cocktail et talons aiguilles, moi qui aime tout ce qui brille.

Casanière ou fêtarde ?
De plus en plus casanière, je suis passée à autres choses.

Bollywood ou Hollywood ?
Bollywood à fond, surtout pour sa musique qui est la base de mon métier, mais aussi parce que j’aime la façon que ce cinéma dégage de l’émotion. Je trouve que ce cinéma ne cesse de s’améliorer, les jeux d’acteurs moins farfelus, plus réels.

Pavarotti ou Bob Marley ?
Ni l’un, ni l’autre, mais s’il faut absolument choisir, ce serait Bob Marley pour ses messages à travers ses chansons.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !