Live News

Mystérieuse affaire de jumeaux : la Santé réfère le cas à la police 

Le ministère de la Santé affirme que la patiente n'a accouché de jumeaux ni à l'hôpital Victoria ni à l'hôpital du Nord

Un membre du personnel de l’hôpital Victoria a fait une déposition à la police pour un complément d’enquête. Cela, à la suite du cas allégué de naissances et de décès de jumeaux dans cet établissement du service public.

Le mystère plane toujours en ce qu’il s’agit du supposé accouchement de Neelam Calis. Dans une déposition à la station de police de Piton, elle affirme avoir accouché de jumeaux, un garçon et une fille le 23 juin 2020 à 10 minutes d’intervalles.
 
Toujours selon sa version, le personnel soignant l'aurait informée le 1er juillet que les nourrissons sont décédés. Les corps des bébés n’ont pas été remis à la famille pour les funérailles sous prétexte que les nourrissons n’avaient pas encore été déclarés, dit-elle.  

Dans un communiqué en date du 3 juillet 2020, le ministère de la Santé affirmé que ces allégations sont traitées avec le plus grand sérieux. L’enquête initiée confirme le passage de la patiente à l’hôpital Victoria et SSRN à Pamplemousses durant ces deux derniers mois. Elle démontre aussi qu’elle s’y est rendue pour d’autres raisons qu’une grossesse. 

Lors de sa visite au département ENT à l’hôpital Victoria le 13 mai 2020, la patiente a affirmé qu’elle était enceinte de huit mois. En lien avec son état de santé, elle a été avisée de se faire admettre à l’établissement. Ce qu’elle a refusé en signant le formulaire « Discharge against medical advice » (DAMA) en invoquant des raisons personnelles. 

La patiente, selon le ministère de la Santé, s’est présentée à l’hôpital SSRN le 7 juin 2020 dans un état de détresse. Le personnel du département de gynécologie et d’obstétrique lui a conseillé une admission, mais elle refusé les conseils et avis médicaux du médecin. La patiente et son époux ont demandé à signer le formulaire DAMA en affirmant qu’ils allaient voir un médecin du privé pour un suivi médical. 

A la suite d’un problème à l’oreille, la patiente s’est rendue au département ENT de l’hôpital Victoria le 23 juin 2020. Elle a été admise le même jour et a quitté l’établissement le 25 juin après avoir bénéficié des traitements appropriés pour son problème à l’oreille et un contrôle de son diabète.

Dans son communiqué, le ministère de la Santé souligne que la patiente n’a pas suivi de traitement anténatal dans les deux hôpitaux où elle s’est rendue avant ses visites aux dates mentionnées. Elle n’a pas non plus accouché dans ces établissements de santé, affirme le ministère de la Santé. 

A l’issue d’une enquête approfondie du ministère, un membre du personnel a référé l’affaire à la police pour un complément d’enquête.
 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !