People

Musique : Anieszka, la Mauricienne qui fait un carton en Australie

Anieszka Anieszka souhaite produire un album et éventuellement donner un concert à Maurice.

Anieszka, l’étoile montante de la musique pop, fait un tabac en Australie avec son dernier titre « Grow », lancé il y a tout juste quelques semaines. L’Australienne, de nationalité mauricienne et au parcours palpitant, souhaite toucher la sensibilité des gens pour se connecter avec eux et apaiser leurs maux.

À tout juste 25 ans et à l’aube d’un premier album, Anieszka, dont le titre Grow vient d’être lancé il y a quelques semaines, remporte un succès… grandissant en Australie. Depuis fin août, la jeune femme fait la promotion de son Extended Play (EP), qui n’est autre qu’un mini-album intitulé Elixir, composé de cinq titres : Soleil, Loving You, Fluid Gold, Fly et Grow. Ce dernier est déjà très apprécié des Australiens.

« Je suis vraiment contente que mon dernier EP ait été très bien accueilli et diffusé sur les radios. Selon les critiques, le titre Grow apporte de l’espoir. Les auditeurs se retrouvent dans cette chanson qui est très positive », précise la chanteuse compositrice qui évolue dans l’univers du RnB/soul/pop.

Née en Nouvelle-Guinée de parents mauriciens, Anieszka a grandi en Australie, mais elle se considère comme une Mauricienne à part entière. « Je vis certes en Australie, mais je suis attachée à la culture mauricienne. Je parle le kreol. J’écoute le séga. Mes plats favoris sont le dholl puri, le bol renversé ou encore les gâteaux piments. Je suis fière de mes origines », précise la virtuose.

C’est d’ailleurs l’île Maurice qu’Anieszka avait choisie pour le lancement de son single intitulé Lost in You en 2014 avant de le lancer juste après en Australie. Sa voix suave et ses beats langoureux en avaient séduit plus d’un.

Voix captivante

L’aventure d’Anieszka avec la chanson débute depuis son jeune âge. À l’âge de cinq ans, sa voix captive l’attention de ses parents. Ces derniers, qui ne sont pas  insensibles à sa voix, décident de lui faire prendre des cours de chant. À l’adolescence, la passion d’Anieszka pour le chant fait un bond. La jeune artiste cite volontiers Bob Marley, Kaya, Alicia Keys, Lauryn Hill et Michael Jackson comme les artistes qui l’ont influencée à faire carrière dans la chanson. « À chaque spectacle de l’école, on me demandait de chanter. L’accueil que me réservaient mes camarades de classe, aussi bien que mon entourage, m’a fait réaliser que je pouvais aller de l’avant et devenir chanteuse », se souvient Anieszka.

«La musique dans les veines»

À l’âge de 15 ans, elle lance son premier EP intitulé Elixir, composé de cinq titres, dont le single Boy qui devient populaire en Australie et se fraie un chemin dans les charts allemands. Après ses études secondaires, Anieszka fait des études supérieures en optant pour le Business & Marketing.

« Pendant mes études, j’ai su ce que je voulais faire dans la vie et je me suis découvert une passion pour l’écriture », précise la jeune artiste, qui décroche son diplôme en 2016. Elle se lance sur le marché du travail, mais elle laisse tout tomber après huit mois pour se consacrer à sa carrière de chanteuse.

« Je voulais étudier le business. Je savais que je monterais un jour ma propre boîte et que je ne travaillerais pour personne. La musique coule dans mes veines. Je voulais partager cette passion avec les autres », raconte Anieszka. En 2016, en collaboration avec le producteur britannique Luke Murphy, Anieszka sort Fall into You, un mélange de pop indie avec une voix légère et aérienne. Puis elle propose Vibe qui est devient la jam ultime de l’été et apparaît sur la liste de lecture Spotify d’Indiemono Charts 2017 : Pop Songs, présentée dans SOM Magazine et diffusée sur Vibes Link Radio (Jamaïque et Royaume-Uni) et 100FM - Line out with Dor Dekel (Tel Aviv).

Début 2018, Anieszka a l’occasion de travailler avec Peter Holz (qui a notamment produit Peking Duk et Olly Murs). Ensemble, ils créent Alchemy, qui se fait connaître sur Fashionably Early Music, Music is My Life, Noble Vybe Music et tant d’autres encore.

Pour Anieszka, pouvoir transmettre des messages à travers ses chansons et venir en aide aux autres est son objectif final. « Chanter c’est bien, mais apporter une solution, inspirer et rendre heureux ceux qui écoutent mes chansons est mon désir le plus cher », précise-t-elle. C’est dans son vécu et tout ce qui l’entoure que la jeune artiste puise son inspiration. « Ma chanson Fly parle de la dépression. Je raconte la douloureuse expérience que j’ai vécue récemment et dont je ne pensais pas pouvoir sortir. C’est en parlant et en partageant que j’ai pu quitter cet enfer. Je veux me connecter aux gens à travers mes sons et rendre leur vie plus joyeuse », dit Anieszka.

Après Elixir, elle souhaite produire un album et éventuellement donner un concert à Maurice. « La dernière fois que je suis venue à Maurice remonte à 2014. J’ai été accueillie à bras ouverts. Je souhaite partager mes chansons avec mon pays d’origine », conclut-elle.

Discover an endless summer