Live News

Mort tragique de Kistnen Soopramanien : son épouse crie à l’assassinat 

Difficile de faire leur deuil pour la famille Kistnen. Un mois depuis la découverte macabre du corps calciné de Soobramanien Kistnen, 52 ans, sa famille présume qu’il a été assassiné.

Prenant en compte les circonstances douteuses entourant le décès de son époux, Simla Kistnen, dit refuser de croire à la thèse de suicide avancée par la police et évoque un crime.

Elle affirme que cette affaire reste un mystère pour la famille, car la victime n’a jamais pensé au suicide. Selon son épouse, Soobramanien Kistnen avait des documents en sa possession et voulait faire des révélations à l’Icac. Il disait vouloir se rendre à la commission anticorruption pour des dénonciations.

« Li impossible ki li faire.....fini gagne ene mois, la police pa fer naryé...mo conne mo missié bien li pa pou fer ene zafer kumsa li », déclare l’épouse qui dit être toujours en attente d’un rapport de la police concernant cette affaire.

Les enquêteurs de la Criminal Investigation Division de Moka maintiennent la thèse du suicide. Le rapport de l’autopsie avait conclu que la victime a succombé à un œdème pulmonaire.

Le corps  calciné de Soobramanien Kistnen a été retrouvé dans un champ de canne à Telfair, Moka, le 18 octobre dernier.

Le dossier a été référé à la  Major Crime Investigation Team.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !